dimanche 26 janvier 2014

Commémorer tous les génocides





Le Génocide des Tziganes : 1939/1945 -estimation 
PAYS ESTIMATION ESTIMATION
de la POPULATION Tzigane des Tziganes morts
Allemagne 20 000 16 000
Autriche 11 200 6 500
Belgique 800 600
Bohême et Moravie 14 540 12 500
Ex Yougoslavie 108 500 40 000
Estonie 1 000 1 000
France 100 000 26 000
Italie 25 000 1 000
Pays-Bas 500 500
Luxembourg 200 200
Hongrie 100 000 28 000
Lettonie 6 000 3 500
Lituanie 1 000 1 000
Pologne 50 000 35 000
Roumanie 300 000 36 000
U.R.S.S.S. 200 000 50 000
Slovaquie 80 000 2 000
Total Estimation 1 018 740 259 800



Les chiffres donnés ci-dessus sont ceux de la fin de la guerre
Ils ont malheureusement étaient revus à la hausse à la suite de documents retrouvés
et sont largement dépassés puisque approchant le million








 Cela fait 25 ans un quart de siècle que nous nous battons pour cette cause, moi la Tsigane j’affirme que  proportionnellement, il y a eu beaucoup plus de victimes parmi la population tsiganes que parmi les autres ethnies, mais on ne parle que des victimes de confession israélite, sans vouloir occulter leurs souffrances et leur 6 millions de morts, force nous est de constater et de dire que c’est une injustice historique qui devient de plus en plus insupportable ! Toute victime a la même valeur; propager l'idée contraire en ne prenant en compte  uniquement  le génocide Juif revient à nier les autres outre celui des tziganes, des homosexuels, des communistes, des  handicapés, des témoins de Jehova, des résistants etc...  C’est  pourtant ce que font bon nombres de médias en particulier. Si ceci continuait, cela pourrait vouloir dire que les citoyens de confession israélite voudraient instrumentaliser  leurs souffrances à des fins politiques en quelque sorte: on a vécu le génocide  (qui pour nous a pour nom Samudaripen) continuer dans la voie de l’unique Shoa s’apparenterait à un chantage intolérable.

Pour exemple : il est sorti, à 15 jours d’intervalle, deux grands films sur le sujet : La Rafle qui a bénéficié d’une couverture médiatique d’un niveau exceptionnel et Liberté.  Il est à noter que le film de Tony Gatlif, traitant du sujet, a été presque passé sous silence, par les médias aux ordres, sans doute pour tenter de reléguer encore et toujours le génocide tsigane (plus important proportionnellement que tous les autres) dans les oubliettes. Oubliettes bien commode pour METTRE EN AVANT cet événement (la Shoah) alors que les Tsiganes ont encore plus souffert.

 Il faut sortir de cette exploitation éhontée d'une cause - l'intolérable génocide nazi - au profit d'une seule communauté, alors que d'autres en ont été tout autant victimes voire plus les Tsiganes, notamment et qu’enfin le gouvernement Français reconnaisse le samudaripen et par la même l’implication du gouvernement aux ordres de Pétain, Laval, Bousquet et consort.  Il faut arrêter ce monopole mémoriel au profit d'une seule communauté, à longueur d'années,  70 ans après les évènements, surtout à des fins politiques, hégémoniques ! Pour réparer l'injustice historique qui est faite aux autres populations, j'appelle solennellement les citoyens à exiger une commémoration du Samudaripen  car aucun génocide ne doit être plus valorisé et nous attribuer un jour spécifique à nos populations.

Ce serait rendre justice à toutes les victimes, ce serait réparer une injustice historique, enfin cela désamorcerait l'exploitation éhontée d'une juste cause à des fins injustes, hautement politiques et sources de multiples souffrances pour l'humanité entière  et ce n’est pas la position de Monsieur Badinter qui a apporté tout son soutien à la reconnaissance de la Shoa et qui aujourd’hui a un discours tout à fait différent  arguant qu’un génocide ne peut être  défini par une loi mémorielle mais par les historiens. Si j’ai un profond respect pour monsieur Badinter nous ne pouvons  en aucun cas être d’accord avec lui ou alors il faudrait reprendre une fable de Jean de la Fontaine dans laquelle la morale disait  « que vous soyez puissants  ou misérables les jugements de cours vous rendront blancs ou noirs ».

Enfin, à l'heure où l'Oligarchie financière  prépare des évènements  tragiques, au travers de pandémies, guerres ou crises, la mémoire des génocides devrait  servir à prévenir d'autres événements tragiques qui pèsent au-dessus de nos têtes.

Pour terminer, il est inévitable de parler des  (Justes de France ayant sauvé des Juifs) vous allez me demander (pour ceux qui ne sont pas au fait) qu’est-ce que c’est : tout simplement pendant la seconde guerre mondiale il y a des gens en France qui ont caché des personnes  pour leur éviter la déportation  ou l’envoi dans des camps d’internements.
Il est à noter que ces gens-là sont honorés chaque  année mais en tant qu’ayant sauvés des juifs et pourtant certains ont pu sauver des tziganes, ou des homos sexuel, ou des communistes etc…  mais ces derniers ne seront jamais honorés car le dossier de ces personnes  doit être avalisé par un organisme situé en Israël  et qui a pour nom YAD WASHEM, voilà encore une raison supplémentaire de lutter pour la reconnaissance du Samudaripen.
Enregistrer un commentaire