mardi 13 mai 2014

Histoire des Saintes

Sara la Kali fêtée le 24 Mai  


Sarah-la-Kali ou Sarah la Noire peut rappeler la déesse indienne Kâlî (Bhadrakali, Uma, Durga et Syama). Cette appellation concorde avec l’hypothèse de la provenance indienne des Rrom vers le IXème siècle. Elle serait alors une manifestation syncrétique et christianisée de Kali. Durga aute nom de Kali, déesse de la création, de la maladie et de la mort, pourvue d’un visage noir, est aussi immergée dans l’eau tous les ans en Inde. (Weyrauch, 2001, 262), bien que la hiérarchie catholique romaine tente de garder le pèlerinage des Saintes-Maries-de-la-Mer dans le giron officiel de la chrétienté.

    « Lors du festival Rrom qui eut lieu pendant le premier Congrès international Rrom en 1971, une grande affiche fut diffusée partout. Elle montrait une procession avec Sainte Sara et une légende expliquait : « La statue de sainte Sara sera portée sur les épaules des Rrom. Sainte Sara, la grande sainte protectrice des Rrom, représente la forme christianisée de la déesse indienne Kãli. Déesse du Destin et de la Bonne Fortune, elle a été respectée par le peuple des Rrom depuis que les premiers d'entre eux quittèrent leur patrie d'origine dans le Nord de l'Inde il y a mille ans... » Pour marquer la fin dudit festival, la statue de sainte Sara eut droit à une grande procession à la fin de laquelle elle fut immergée dans une pièce d'eau voisine. Ceci fut fait très exactement de la même manière que lors des fêtes d'octobre du Durga Puja en Inde. »

Marie-Jacobé (tante du Christ) fêtée le 25 Mai


Marie-Jacobé, la sœur de Marie, mère de Jésus, est l’épouse de Cléophas, un cultivateur de Palestine qui serait également le frère de Joseph. Elle eût d lui quatre fils.

Jacques le Miner pour le différencier de Jacques le Majeur qui fût le camarade d’enfance de Jésus de Nazareth.
La tradition fait de lui le premier évêque de Jérusalem.

Joseph, dit aussi Barsabas le Juste Judes ou Thadée, apôtre qui mourût martyrisé.

Simon dit le Zélote succéda à son frère Jacques le Mineur sur le siège de Jérusalem et mourût lui aussi martyrisé.

Marie-Salomé


Fêtée le 22 octobre est la femme d’un pêcheur de Génézareth en Palestine Zébédé, dont elle eut deux fils, Jacques et Jean qui furent les confidents les plus intimes de Jésus.

Le premier fils c’est Jacques le Majeur que l’on voit avec le Christ au mont des Oliviers, l’un des treize apôtres envoyé en Espagne pour convertir les peuples au nouvel évangile.

Revenu de Palestine, il fut condamné à mort par le roi Hérode-Agrippa 1er et décapité vers 42 après Jésus. Sa dépouille fut déposée sur une barque qui traversa la Méditerranée, le détroit de Gibraltar et s’échoua sur les côtes de Galice.

En 814, l’évêque Théodomir et l’Ermite Pelage découvrirent la tombe de Saint Jacques. Le roi Alphonse II le Chaste fit alors construire une première basilique sur les lieux de la sépulture.

C’est Saint Jacques de Compostelle. Le second fils, c’est Jean, le « disciple bien aimé ». Il prêcha l’Evangile en Asie Mineure mais fut arrêté, supplicié et exilé à Pathmos où il écrit l’Apocalypse. Il rédigea l’Evangile qui porte son nom et meurt âgé de plus de 90 ans vers l’an 100.


Marie-Madeleine


La tombe de Marie-Madeleine é été nommée le « troisième tombeau de la chrétienté » par le célèbre prédicateur Lacordaire, après le tombeau unique, celui du Seigneur, qui est devenu vide après que le Seigneur soit ressuscité, après le tombeau de l’apôtre Pierre. Le tombe de Sainte Marie-Madeleine est la plus grande vénération.

Elle est devenue le célèbre apôtre de Jésus Christ nommé « apôtre des apôtres ».
 

Enregistrer un commentaire