mardi 10 août 2010

On prend les mêmes et on recommence




Aujourd’hui deux autres camps dit illicites viennent d’être évacués après Saint Etienne c’est le tour de Montpellier, ce qui concourt à nous donner raison lorsque nous écrivions, il y a quelques jours, que si cela continue le 4 septembre 2010 à Paris lors de la manifestation celle-ci serait faite avec qui et pour qui ?

Ce n’est pas la tentative de récupération organisée par les partis de gauche et les syndicats qui règleront nos problèmes à nous Rrom. Nous continuons à demander, à corps et à cris, une réunion des associations afin d’organiser la riposte par des manifestations pacifiques dans tous les départements, régions, sous-préfectures et préfectures de région pour faire échec à la politique du gouvernement contre nos populations. Ce n’est certainement pas en traitant le Président de la République de raciste et autres noms d’oiseaux qui fera reculer le gouvernement orchestré dans ce domaine par Monsieur Brice HORTEFEUX.

Les mesures prennent maintenant une toute autre dimension dans le sens d’un contrôle poussé sur des points névralgiques de l’ensemble de nos populations : sédentaires, semi sédentaires, nomades à savoir les véhicules de grosses cylindrées et la façon dont les sédentaires ont obtenu des logements (retour sur l’attribution par le contrôle des fiches de paie fournies).

Les politiques de quelques bords qu’ils soient n’ont jamais réglé les problèmes de nos communautés (qu’ils ne connaissent pas) c’est vrai sur le rejet certains l’on fait avec des bémols mais au bout du compte le résultat est resté le même et pour nous la politique de l’autruche en attendant le 4 septembre en est un exemple flagrant.

Frères et sœurs Rrom comptons sur nous et nos associations pour régler nos problèmes mais pas sur les non Rrom bien que nous soyons conscients que l’aide, la vraie, qui peut nous être apportée est susceptible d’être d’un grand secours mais ayez toujours à l’esprit que c’est dans l’honneur, la dignité et le respect mutuel que ces manifestations, si elles ont lieu devront rester pacifiques et organisées avec l’accord des Préfets et des hauts dignitaires de l’Etat.
Enregistrer un commentaire