dimanche 4 janvier 2015

1945-2015 : 70ème anniversaire de la libération des camps Nazis








Durant le mois de janvier 2015, débuterons les commémorations du 70ème anniversaire de la libération des camps de concentration et d’exterminations mis en place par l’Allemagne nazie avec la participation effective du régime de Vichy dans les déportations. Beaucoup de membres de confessions israélites, tziganes, communistes, homosexuels résistants etc… été assassinées de par leur appartenances à telles ou telles communautés  sans distinction qu’ils soient hommes femmes ou enfants et notamment dans le cadre de la solution finale. Souvenons-nous en à jamais.

N’oublions pas qu’en France les nazis, avec l’appui de l’Etat Français de l’époque avait créé le seul camp, mais quel camp existant sur notre territoire le Struthof de son vrai nom le Natzweiler Struthof. 

42.500 camps de toutes sortes auraient été construits de 1933 à 1945, selon une enquête récente du Mémorial de la Shoah à Washington.

Les mémoires collectives ont notamment retenu les horreurs commises dans les camps d'Auschwitz ou le ghetto de Varsovie. Mais ces deux sites tristement célèbres liés au régime nazi ne représentent qu’une infime partie  du réseau par lequel  les nazis avaient créés leurs usines de la mort qui étaient nettement plus vastes. Ils ont mis à jour l'ensemble des ghettos, camps et sites éparpillés en Europe occupée par les nazis, et ce d’Ouest en Est.

Pendant des années des équipes de chercheurs ont dans leurs résultats recensés 42.500 sites fonctionnant de 1933 à 1945, de tailles différentes, dans lesquels ont péri ou ont été emprisonnés 15 à 20 millions de personnes. Parmi les victimes, près de 6 millions de juifs, 1 million de tziganes, handicapés, homosexuels, prisonniers politiques, Polonais, Russes ainsi que nombre d’autres groupes  ethniques.

Ce chiffre ne souffre aucune comparaison au regard de précédentes évaluations, car si de précédentes estimations réalisées juste après-guerre étaient concentrées uniquement sur une région ou un type de camps, ne s’étaient penchées sur la situation globale. Cette recherche américaine redonne une vision plus réaliste que les informations connues et chiffrées de l'Allemagne nazie connues jusqu'ici.




Enregistrer un commentaire