samedi 23 mars 2013

Courrier au Conseiller Général de notre canton






Gardanne le 23 mars 2013

Monsieur le Conseiller Général,

Nous recevons ce jour « Le bulletin d’information du Conseiller Général du canton de Gardanne » du mois de mars 2013, vous en l’occurrence.

Page 3 « Devoir de mémoire » et à la lecture de cet encart nous constatons que nos élus du Conseil Général comme ceux de l’Etat ne font pas cas de la communauté gitane. Il est à souligner que le siège social de notre association est à Gardanne.

L’association existe depuis maintenant plus de 25 ans et pendant ce quart de siècle s’est battu et se bat encore pour le devoir de mémoire et la reconnaissance du génocide tzigane.

Monsieur le Conseiller Général, nous nous permettons de vous rappeler que nous sommes à l’initiative de quatre propositions de loi sur le  sujet, que le 3 mars 2012 l’association a été décorée de l’Etoile Européenne du Dévouement Civil et Militaire –Or-.

Il est vrai que vous ne pouvez pas l’avoir noté car à chacune de nos manifestations vous brillez par votre absence malgré nos invitations.

Il faut souligner que notre association à travers les cours d’alphabétisation, informatique et autres permet à des familles gitanes qui n’ont aucune pratique de notre langue, écrite ou parlée,  d’intégrer le processus R.S.A. qui à terme peut leur permettre de trouver un emploi. Pour d’autres les cours d’initiation à l’informatique leur donnera sûrement d’autres ouvertures. Et tout cela sans aucune subvention vue qu’à chacune de nos demandes celles-ci nous sont refusées.

Malgré le manque de moyens nous faisons un dépôt de gerbes lors des cérémonies des crimes racistes et anti sémites à Marseille afin de perpétuer un semblant de devoir de mémoire.

Nous diffusons deux supports : un écrit, l’autre visuel tous deux réalisés par l’association « un mémoire »format A4 de 56 pages sur notre histoire ainsi qu’un DVD d’une durée d’environ 70 minutes. Ces deux éléments ont été distribués dans des écoles.






Nous vous rappelons, Monsieur le Conseiller Général, que nous avons aussi créé un Comité d’Action pour la Reconnaissance du Génocide Tzigane –C.A.R.G.T.-  avec Monsieur Frédéric DUTOIT, ancien député qui a présenté la première proposition de loi d’où découle les trois autres propositions de loi sans aucune modification. Ce comité d’action comporte toutes les tendances politiques, hors le F.N., et cet organisme a mis en place une pétition en ligne sur « mesopinions.com » concernant cette reconnaissance.


Monsieur le Conseiller Général il est vrai que cela peut vous passer au-dessus de la tête et que pour vous nous  sommes peut-être encore que des Unten Munchen (sous hommes) comme nous avaient surnommé les nazis et la gestapo.

Cette lettre n’a pas pour objectif de recevoir des honneurs, nous n’en avons pas besoin trop habitué à recevoir des coups de bâtons. Par contre nos anciens qui ont péri dans les camps de la mort ont besoin d’un minimum d’égard dû à leurs mémoires.

Nous vous prions de croire Monsieur le Conseiller Général à notre plus profond respect.

La présidente de l’association NOTRE ROUTE

Mme LABBE Véronique







PS : Sans omettre la réalisation par la Mairie d’Arles et des associations dont nous étions parties prenantes de la STELE DE SALIERS (commune d’Arles) à la mémoire des 687 tziganes internés dans ce camp créé pour eux.
Enregistrer un commentaire