vendredi 30 décembre 2011

L’année 2011 s’achève …..




En ce qui concerne notre association, une grosse activité a été développée notamment :

- Nous avons fait redéposer la proposition de loi concernant la reconnaissance du génocide tzigane à l’Assemblée Nationale par Monsieur le Député CANDELIER et son groupe ;
- Au mois de février nous avons créé le Comité d’Action pour la Reconnaissance du Génocide Tzigane –C.A.R.G.T.- ;
- Et à partir de là nous sommes intervenus par courriers, courriels, physiquement et autres sur tous les sujets concernant la situation faite dans tous les domaines à nos populations ;
- Le 07 novembre, première réunion d’importance comprenant, outre notre association, les membres issus de la création du C.A.R.G.T., la Jeunesse Arménienne de France et toutes les composantes politiques représentées en France (sauf le F.N) qui se sont engagés officiellement à participer au C.A.R.G.T. afin que soit reconnu cet ignominie.

Nous nous sommes aussi officiellement réjouis du vote de la loi sur la négation des génocides (notamment arménien) officiellement reconnu mais cette restriction (officiellement reconnu) est gênante car cela peut aussi cacher le fait que partant de cette considération, plus aucun génocide ne sera reconnu afin que la justice n’est pas à statuer sur une éventuelle négation d’un génocide, sauf s’il n’est pas reconnu, ce qui pourrait permettre de continuer à nier le Samudaripen (meurtre collectif total) en tout impunité.

Il faut donc, à notre avis, continuer le combat, bien écouter les déclarations et surtout, nous le réitérons, il est nécessaire, pour essayer de gagner ce combat plus que légitime, l’union de toutes les associations Rrom. Cela est indispensable au-delà de nos différences et sans clivage politique pour faire plier l’Etat.

2011 a été certainement une des années la plus néfaste pour la France.

Qui ne se souvient des rodomontades du candidat Sarkozy, les promesses balayées depuis 5 ans d’un simple revers de main, pour en arriver après le dernier semestre 2010 où le discours de Grenoble a permis une expulsion massive des Rrom des camps dits illicites.

La nomination de Monsieur Guéant en tant que Ministre de l’Intérieur a renforcé ces expulsions précarisant encore plus ces populations stigmatisées, on ne peut plus.

Alors qu’étant admises dans le concert européen elles auraient dus bénéficier de la libre circulation des biens et des personnes permises à tous les membres de la CEE.

La délinquance qui connaît une recrudescence de la prolifération et l’utilisation d’armes de guerre plongeant tous les jours des familles dans la détresse car ce sont, dans la plupart des cas, des jeunes de moins de 20 ans qui paient un lourd tribu à cette « guerre des gangs » et ce parce que la justice n’a pas été dotée de moyens nécessaires pour juguler cette montée inexorable de la violence.

La cerise sur le gâteau, ce sont les augmentations concernant toutes les denrées alimentaires de première nécessité et surtout ce que consomme nos têtes blondes tels que les sodas. Quand un Etat s’attaque à nos enfants, c’est une preuve de plus de son incapacité à apporter des solutions adaptées à ces situations.

Il est bien certain que les gesticulations de notre Président avec Mme Merckel au sujet du triple « A » lui semble plus intéressant que ce qui se passe dans le pays et lui permet de masquer un court laps de temps les réalités objectives de tous les jours, mais la dure réalité revient très vite sur le devant de la scène. Cela me rappelle une image satirique où l’on voyait notre Président disant à Monsieur Papandreou « tu nous emmerdes avec ton référendum, regarde moi je me suis assis sur le non français au traité de Lisbonne et tout le monde s’en fout ».

Voilà ce que nous pouvions dire et nous en passons et des meilleures au-delà nous vous souhaitons de passer de bonnes fêtes de fin d’année.
Enregistrer un commentaire