mercredi 28 septembre 2011

Nettoyage d’automne des Roms à Marseille




Chassés tels des pestiférés, les Roms vivent éparpillés dans les rues de Marseille et ce dans des conditions sanitaires plus que précaires.

Les tentes fleurissent à tous les coins de rues mais se ne sont en aucun cas des touristes, non seulement des Roms qui malheureusement tentent de s’abriter tant bien que mal des aléas du temps.

La fin de l’été, comme vous le comprendrez, ne permettra pas la disparition de ces abris précaires, car pour eux le quotidien n’est pas de regagner un appartement douillet, ni le retour à l’usine ou au chantier. Mais de survivre de petits travaux à la sauvette dans l’espoir de s’intégrer dans cette société que l’Europe leur a fait miroiter en leur disant « vous êtes maintenant européens » mais en leur refusant la libre circulation des biens et des personnes.

Après l’évacuation des squats à grands renforts de police dans 2ème, 3ème, 14ème et 15ème arrondissement de Marseille, on évalue entre 60 et 80% des Roms touchés par ces mesures sur une population évaluée à 1 500 personnes.

Ces familles vivent au nombre d’environ 400 dans les rues et leur état sanitaire les expose, du fait de leur précarité à toutes sortes de pathologies car leur suivi médicale par Médecins du Monde est inévitablement interrompu.

Leur départ n’est pas envisageable sauf pour le Ministre de l’Intérieur car la plupart d’entre eux sont ici depuis quelques années et leurs enfants sont tous scolarisés et donc comme le dit Monsieur le Préfet à l’Egalité des chances : ils sont intégrable !

Il est à souligner qu’aujourd’hui il y a de nouveaux arrivants venus de l’ouest de la Roumanie principalement de la triste région de TIMISOARA (où l’on a découvert des charniers).

Il avait été proposé une ancienne caserne de gendarmerie pouvant recevoir environ 100 familles mais la levée de bouclier des politiques de tous bords a fait capoter cette belle idée. Les automobilistes qui se rendent à Marseille par l’autoroute peuvent voir cette caserne (GUILLERMY) en totale dégradation. Est-ce mieux que de voir des familles Roms en toute quiétude ?
Enregistrer un commentaire