jeudi 25 août 2011

Les mesures gouvernementales touchent nos têtes blondes




Suite à l’annonce des mesures gouvernementales pour soi-disant lutter contre la crise, on veut nous faire admettre que tout le monde serait touché ! Mais en fouillant un peu plus profondément c’est encore et toujours une attaque en règle contre les plus petits. Surtout ce qui est plus grave c’est que ces mesures, par leur mise en place, vise ce que nous avons de plus chers, c’est-à-dire nos enfants. Effectivement les parcs d’attraction ont été créés pour eux et les familles auront-elles les moyens de leur offrir une visite de ces parcs, qui réclame des boissons sucrés sans pour cela dépasser une juste mesure, encore nos enfants. Et toutes les mesures qui ont été annoncées laisseront les entreprises du CAC40 touchées dans une moindre mesure. Combien de médicaments ne vont plus être remboursées ?

On augmente l’alcool espérons que cela réduira les accidents en France, on augmente les cigarettes si on veut réduire le nombre des maladies, soi-disant déclenché par leur consommation, interdisons la cigarette en France.

Est-ce que ces mesures n’auront pas pour effet d’augmenter une certaine délinquance ?

Lorsque l’on entend Monsieur MUSELIER critiqué Monsieur CASTELLI, Président de MPM, de s’être augmenté son salaire de façon conséquente, il a en partie raison. Mais il faut, toute proportion gardée, faire de même pour tous les élus, qu’ils soient de droite ou de gauche, et notamment à sa nomination de premier ministre, Monsieur RAFFARIN s’est augmenté son salaire de 110% et ses ministres de 70%. Jamais un ouvrier, lors d’une vie de travail n’atteindra ce niveau d’augmentation.

Monsieur le Président de la République, lors de son élection à multiplier son salaire par 3,5 passant de 6 000 € à 23 000 € sans compter tous les avantages et notamment un avion pour ses déplacements qui revient près de 200 millions alors que l’ouvrier a d’énorme difficulté à s’acheter un véhicule pour se rendre à son travail.

Combien ont coûté les mesures prises pour l’expulsion des Roms et l’argent donné aux pays d’origine pour les renvoyer chez eux ?

Alors lorsque l’on veut parler d’équité, Messieurs les politiques, soyez un peu logique et ne tirez pas toujours sur l’ambulance !




Enregistrer un commentaire