jeudi 14 octobre 2010

Comment soutenir une action lorsqu’elle est déjà passée ?





Ce matin, jeudi 14 octobre, nous recevons un courriel d’une association arlésienne demandant du soutien contre l’expulsion de familles sur un terrain privé.

Veuillez trouver ci-joint un extrait du mail
« Demain, mercredi 13 octobre, les associations Samudaripen, AMIDT, UFAT, avec les soutien de la LDH, Amnesty International, RESF, ATTAC, et d'autres associations arlésiennes organisent une CONFERENCE DE PRESSE à 15 h sur ce terrain. »
Message ambigu pour le comprendre.

Aussitôt nous avons appelé nos représentants sur Arles qui, cet après-midi auraient été présents
Mais après renseignement il s’avère que la conférence de presse a eu lieu hier mercredi 13 octobre.
Nous comprenons mieux la fin du courriel :
« Nais tuke! Merci d'avance à tous! (et pour ceux qui ne pourrons pas être là, ne vous emmerdez pas avec les messages de désolés, on comprend) »

La correction n’est pas de mise dans la teneur des propos mais de notre côté nous leur avons répondu que étant averti le jeudi 14 octobre à 7 h 00 du matin nous ne pouvions être là.
Enregistrer un commentaire