mardi 17 juillet 2018

Journée Nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat Français, Hommage aux Juste de France.





Dimanche 22 JUILLET 2018  nous serons à Marseille pour la "Journée Nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat Français, Hommage aux Juste de France.

Nous avons été absents pour raisons de santé pendant trois (3) années de suite et malgré cela le protocole de la Préfecture ne nous a pas écarté et nous les en remercions.

Nous rejoindrons notre place pour cette commémoration si importante.
Ci-dessous nous mettons le projet de déroulé de cette manifestation où nous vous espérons nombreux.






PREFET  DE LA REGION PROVENCE-ALPES-COTE D’AZUR

 PREFET  DES BOUCHES-DU-RHONE

                                                                                                                                                                           

 

DIMANCHE 22 JUILLET 2018 - 10h30 :


Journée nationale
à la mémoire des victimes des crimes racistes
et antisémites de l’Etat français,
hommage aux « Justes » de France

 

monument de la deportation

placE DU 23 JANVIER 1943 (ANCIENNEMENT PLACE DAVIEL) – marseille

loi n°2000-644 du 10 juillet 2000




DEROULE :



9h00 :      Rassemblement et mise en place des porte-drapeaux, des représentants des associations d’anciens combattants et victimes de guerre, du détachement militaire et du clairon.


9h20 :      Regroupement des autorités devant le Pavillon Daviel.


9h30 :      Arrivée des autorités devant le monument de la déportation.


Début de la cérémonie


Allocutions de : 
-          M. le Président de la Fédération nationale de la Mémoire Vive de la Résistance et des Justes de France ;
-         Mme la Présidente de l’amicale des déportés d’Auschwitz et des camps de Haute Silésie ;
-         M. le Président du Consistoire israélite de Marseille;
-         M. le Président du Conseil représentatif des Institutions juives de France ;
-         Mme la Présidente de l’association Notre Route (Amaro Drom).


Lecture du message de Mme la Secrétaire d’État auprès de la Ministre des Armées par  M. le Préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Préfet des Bouches du Rhône ou son représentant


               Chant de rappel  des Tziganes,
           

               Nuit et brouillard (enregistrement).
               


               Dépôts de gerbes par :

1)   M. le Préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Préfet des Bouches-du-Rhône ou son représentant ;

2)  M. le Maire de Marseille, Président de la Métropole Aix-Marseille Provence, Vice-Président honoraire du Sénat ou son représentant ;

3)      Mmes et MM. les Parlementaires ;

4)  M. le Président du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, Député européen ou son représentant ;

5)  Mme la Présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône ou son représentant ;

6)  M. le Général de Division, Gouverneur militaire de Marseille, Officier général de la zone de défense et de sécurité Sud ou son représentant ;

7)      M. le Président de la Fédération nationale de la Mémoire Vive de la Résistance et des Justes de France ou son représentant ; 

8)      M. le Président du Conseil représentatif des Institutions juives de France ou son représentant ;

9)      M. le Président du Consistoire israélite de Marseille au côté de M.  le Grand Rabbin de Marseille ou son représentant ;

10)  Mme la Présidente de  l’Amicale des Déportés d’Auschwitz et des Camps de Haute Silésie ou son représentant ;

11)  Mme la Présidente départementale de l’Association des Déportés Internés Résistants Patriotes (ADIRP) au côté de M. le Président de la section de Marseille ou son représentant ;

12)               Mme la Présidente de l’Association Notre Route (Amaro Drom) ou son représentant.

               Sonnerie « aux morts »
           
   Minute de silence
           
   Refrain de « La Marseillaise »

10h10 :     Fin de la cérémonie.

               Les autorités saluent les porte-drapeaux.

               Départ des autorités.

POUR INFORMATION :

- Annonces par M. Alain CARAPLIS, chef du Protocole de la Mairie de Marseille

La Ville de Marseille, Protocole militaire ( Mme Josiane BANDINI) mettra à disposition :
- les agents de la Police municipale assurant la surveillance du public et du site (circulation et
  stationnement des véhicules) ;
- l'assistance logistique ;
- la sonorisation.

- la participation militaire est assurée par un piquet d'honneur

mardi 10 juillet 2018

Cela fait 20 ans



10 JUILLET 1998 nous étions, à 19h30 en train d’échanger avec toi qui avait plein de projets en tête. Tu nous avais demandé du raisin, des pêches et cerises. Nous avons dû faire le tour d’Aix-en-Provence pour te trouver le raisin et tu a été ravi.

Nous avons parlé de la coupe du monde de foot toi qui adoré regarder les matchs et tu étais confiant pour la France. Nous sommes restés avec toi aussi longtemps qu’il nous était autorisé et donc à 21 h 30 nous devions te laisser.

Quand nous sommes partis nous nous sommes dits « à demain » mais le destin en a voulu autrement. Le samedi 11 juillet 1998 à 06h30 tu nous quitté pour un pays d’où on ne revient jamais.

Toute la France était en attente du GRAND MATCH mais toi tu n’a pas pu le voir et moi non plus car mes yeux étaient trop mouillés par ton absence. Bien entendu ensuite je t’ai dit que tu avais raison et que nous étions champion du monde.

Tu es parti trop tôt car Christophe devait, le jour de ton départ, t’annoncer qu’il attendait un second enfant. Mikaël est né neuf mois plus tard et c’est tout ton portrait autant physiquement que mentalement. Comme tu te serais bien entendu avec lui. Sarah lui a tellement parlé de toi qu’il te connaît (c’est ce qu’il dit). C’est un amour et il a ton humour. Christophe a eu encore une fille derrière Mikaël, Jennifer. J'ai trois amours de petits-enfant que tu aurais adoré aussi.

Ce soir c'est la demi-finale contre la Belgique j'aurais aimé que tu nous dises ce que tu en penses. 


Vingt ans que tu me manques terriblement. PAPA repose en paix et je t’aime toujours aussi fort.