lundi 18 juin 2018

Appel du 18 JUIN 1940


Il est important de ne pas oublier et d'être présents aux commémorations.

Ce matin à 11h nous étions à GARDANNE, au monument aux morts pour nous souvenir que le Général De Gaulle a fait "L'appel du 18 juin 1940". Cela s'est passé à Londres.








Message de Geneviève Darrieussecq Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées

Journée nationale commémorative de l’appel historique du général de Gaulle à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l’ennemi 18 juin 2018.

« La France n’est pas seule ! Elle n’est pas seule ! Elle n’est pas seule ! »

Ce 18 juin 1940, la voix qui résonne sur les ondes de la BBC est celle d’un inconnu du grand public. Il a 49 ans, il a récemment été promu général et est désormais ancien sous-secrétaire d’Etat à la Défense nationale et à la Guerre. Cet instant le jette « hors de toutes les séries », aux pieds d’une des épopées les plus audacieuses.

Son dénouement ? Le salut de la Patrie.

Il parle haut, il parle clair, il parle vrai. Charles de Gaulle s’exprime en Français rassembleur et en soldat résolu. Au bout des ondes, c’est l’espoir ranimé. Ce sera un jour l’honneur retrouvé et enfin la France libérée.

 Ce 18 juin, la France est foudroyée par la débâcle : Paris est à l’heure allemande depuis quatre jours, le gouvernement du maréchal Pétain a demandé à cesser le combat, des millions de civils sont précipités sur les routes et connaissent l’exode.

Dans ce moment de détresse nationale, Charles de Gaulle incarne un autre chemin que celui de l’abandon. Il appelle à continuer la lutte, il propose une vision mondiale de la guerre qui dépasse le renoncement métropolitain. Il pressent que les armées, alors submergées, sauront demain poursuivre victorieusement le combat.

Les couleurs sont hissées : la France n’a pas tout entière renoncé. Ce message qui traverse la Manche est peu entendu sur l’instant. Il a été davantage lu.

Le premier des appels de juin 1940 est fondateur. Il est l’étincelle de la résistance française. Il est le souffle du premier « non » qui attise la flamme auprès de laquelle la France Libre a grandi. Auprès de laquelle la France Combattante a lutté sur tous les fronts.

En cette journée nationale, la Nation célèbre l’espoir et la volonté du général de Gaulle. La France salue toutes celles et tous ceux qui ont dit non à l’asservissement et à la défaite, qui ont refusé la collaboration et qui ont pris les armes contre l’ennemi.

Nous honorons la force de l’engagement et du sacrifice des hommes et des femmes qui ont permis d’accomplir les promesses du 18 juin.

Cet Appel fut un moment décisif de notre histoire nationale et demeure aujourd’hui une référence essentielle de notre mémoire collective. Il proclama avec force et ferveur une « certaine idée de la France » dont il nous faut, sans relâche, continuer d’être dignes.


Quelques images de cette cérémonie




 

vendredi 8 juin 2018

NON LE GENOCIDE TZIGANE n'est toujours pas reconnu

Nous nous sommes vus dans l'obligation d'interpeller Monsieur Jacques SIGOT qui se permet de dire que le génocide tzigane est reconnu.

Oui Monsieur François HOLLANDE a reconnu la responsabilité de la France concernant la déportation et l'internement des tziganes mais ces paroles n'ont pas abouti à une LOI reconnaissant le génocide tzigane.

Vous pourrez lire le mail que nous avons envoyé à ce Monsieur SIGOT qui déforme la réalité

"Bonjour monsieur,
Nous avons pu lire sur votre blog "reconnaissance du génocide tzigane par le Président Hollande". NON l'ex président a reconnu officiellement la responsabilité de la France dans la déportation et internement des tziganes.
Aucune LOI n'a été votée
Notre association se bat depuis près de 30 années pour cette reconnaissance et une LOI.
Nous avons été les premiers à faire déposer par le député Monsieur DUTOIT une proposition de Loi dans ce sens. Suivi par d'autres députés dans les autres mandats :en vain. Car les belles paroles sont agréables à entendre mais les écrits restent.
Nous continuons auprès du nouveau gouvernement pour obtenir cette LOI.
Nous avons travaillé avec la Mairie d'Arles pour la stèle aux abords de l'ancien camp d'internement de SALIERS et maintenant elle existe.

Nous n'allons pas vous énumérer toutes nos interventions à tous les niveaux Europe y compris du travail de l'association

Nous vous envoyons en pièce jointe une attestation de M. DUTOIT

Restant à votre disposition

Bonne Journée"

Cela paraît invraisemblable que notre association soit toujours obligé de se justifier de son travail de près de 30 ans. Comme il est facile quand le travail est bien avancé de s'attribuer les résultats.


dimanche 3 juin 2018

EL FLAMENCO

Le Journal télévisé de TF1 du 03 juin2018 a consacré un reportage sur le Flamenco.

Flamenco qui est inscrit au patrimoine immatériel de l'UNESCO depuis 2010.

Vous pourrez visionner ce documentaire à partir de la 19ème minutes 26.

CAMARON, PACO de LUCIA etc......

Régalez-vous en cliquant sur le lien ci-dessous

https://www.tf1.fr/tf1/jt-we/videos/13-heures-3-juin-2018.html

lundi 28 mai 2018

Mail à la Présidence 28 05 2018


Monsieur le Président de la République,

Nous sommes fort étonnés que notre courriel en date du 31 01 2018 soit resté sans réponse de votre part.

Nous nous permettons de revenir vers vous à nouveau concernant la Loi pour la reconnaissance du génocide tzigane.

Nous osons vous reprendre le mail du 31 01 2018 pour vous remémorer nos écrits.

« Nous venons de lire sur le journal «LA PROVENCE » que vous allez inscrire au calendrier une journée commémorant le génocide arménien de 1915.

Nous en sommes satisfaits pour nos amis arméniens.

Mais permettez-nous de vous rappeler que la France a une grande responsabilité dans la déportation des tziganes et que 48,2% de notre population recensée à l’époque sont morts dans les camps.

L’association NOTRE ROUTE -Amaro Drom-, dont je suis la Présidente, se bat depuis 28 ans pour qu’une Loi reconnaisse le génocide tzigane. L’Allemagne l’a fait en 1982

Monsieur SARKOZY a reconnu les faits mais aucune suite n’a été donnée. Le premier Président à avoir reconnu la responsabilité de la France concernant la déportation des tziganes a été Monsieur HOLLANDE le 28 octobre 2016. Mais comme dit le proverbe « les paroles s’envolent, les écrits restent ».

Monsieur le Président de la République lors de votre élection nous vous avions félicité et vous avions aussitôt relaté notre long combat que nous menions pour cette Loi.

Votre Chef de Cabinet, par courrier en date du 29 Juin 2017 nous disait que vous ne pouviez pas nous réserver une suite favorable à notre demande d’audience tant sont nombreuses les sollicitations qui vous parviennent. De ce fait il transmettait notre demande à Monsieur Edouard PHILIPPE, Premier Ministre qui devait nous tenir directement informé.

A ce jour silence total de sa part, vous comprendrez Monsieur le Président de la République notre désarroi et notre nouvelle intervention de ce jour.

A nouveau tout notre respect pour votre attitude concernant la commémoration du génocide arménien.

Nous espérons que ce courriel recevra une suite plus favorable que toutes les réponses reçues à ce jour.

Veuillez croire, Monsieur le Président de la République, à notre plus profond respect pour ce que vous êtes et ce que vous représentez. »

Mme LABBE Véronique
Présidente association NOTRE ROUTE -Amaro Drom-