jeudi 21 septembre 2017

Commémoration annulée du 16 juillet : Suite





Mercredi 20 septembre 2017 nous avons été reçu par « Le Défenseur des Droits » (médiateur) à 16h30, à qui nous avons exposé les faits concernant la commémoration du 16 Juillet qui a été annulée en passant au-dessus du Conseil des Adjoints qui avait voté POUR. Nous lui avons remis tous les documents en notre possession :
-          Copie Conseil des Adjoints
-          Agenda de la Commune de Gardanne qui annonçait cette cérémonie
-          Nos courriels et réponses à toutes les personnes que nous avions conviés pour participer à cette commémoration à savoir : la communauté de confession israélite, la communauté homosexuelle, les Justes de France qui devaient prendre la parole et faire un dépôt de gerbe
-          Notre déroulé de la cérémonie
-          Copie des courriers à Monsieur le Préfet et à l’O.N.A.C. sans réponse à ce jour
-          Copie du courrier que nous avons fait à tous les élus de la majorité municipale de la Commune de Gardanne sans retour à ce jour
-          Et pour finir les courriels d’annulation
-          La lettre de soutien de la Communauté homosexuelle
-          Etc…


Nous avons demandé qu’en 2018 et pour les années à venir que cette commémoration se fasse sur la Commune de Gardanne le 16 Juillet comme le stipule la loi ou le premier dimanche qui suit si le 16 tombe en semaine.

Nous avons expliqué que nous avons toujours eu de grosses difficultés d’échanges avec l’adjoint au devoir de mémoire de Gardanne que nous jugeons négationniste, raciste, etc….. de par ses attitudes.

Le médiateur nous a dit qu’il allait contacter Monsieur le Maire et que si après deux mois il n’y a pas de retour de sa part il en aviserait la Direction de la Défense des Droits pour aller peut-être jusqu’à la voix judiciaire.

Enregistrer un commentaire