dimanche 2 juillet 2017

Un camp tzigane où il ferait bon vivre (documentaire historique)

Durant la Seconde Guerre mondiale, la suspicion qui s'attachait aux nomades provoqua la décision de les interner dans une trentaine de camps d'internement dont un seul leur était exclusivement réservé: le camp de Saliers, près d'Arles. 
Car pour répondre aux critiques internationales, le gouvernement de Vichy qui voulait une "vitrine" pour y interner les nomades fit construire ce "camp modèle" en Camargue, au prétexte absurde, que la région était le "berceau de la race gitane". Le projet est confié à un architecte des Monuments historiques qui voulait lui donner l'aspect "d'un village agréable", d'un camp "où il ferait bon vivre"! Bien sûr le projet se transforme rapidement en fiasco ......   


Avec la participation :
de Toute l'HISTOIRE
du Centre National de la Cinamétographie
de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah
de la Région Provence-Alpes-Côte-d'Azur
de la PROCIREP - Société des producteurs de l'Angora
du Festival du Film de Compiègne - Témoin de l'Histoire
du Ministère de la défense : Secrétaire général pour l'administration,
Direction de la mémoire, du patrimoine des archives
 
En quatre parties prises sur YouTube  avec des témoignages d'anciens détenus
Enregistrer un commentaire