lundi 16 février 2015

L’insulte à la mémoire refait surface




                

Après Charlie Hebdo, l’hyper casher, la Belgique, le 14/02/2015 le Danemark, entre mercredi et dimanche plusieurs centaines de tombes profanées dans un cimetière juif à Sarre-Union dans le Bas-Rhin. 

Ceci est quelque chose d’ignoble et nous assurons les communautés de confession Israélites de tout notre soutien mais, ce ne sont pas les dénégations du Premier Ministre Manuel Valls qui parle «d’insulte à la mémoire» qui va régler le problème que représente ces incivilités et de la remise en cause du vivre ensemble.
 
 En ce qui concerne l’insulte à la mémoire la communauté tzigane qui a connu les mêmes affres que beaucoup d’autres communautés lors de la seconde guerre mondiale est en permanence oubliée lors de diverses commémorations et cela aussi est une insulte à la mémoire mais le plus grave est que celle-ci vient du plus haut niveau de l’État.

Si nous ne pouvons qu’apporter notre soutien sans faille aux populations juives d’Europe, celles-ci ont au moins, dans le plus mauvais des cas, un point de chute si elles décidaient de vouloir quitter un pays ou un autre l’appel du pied du 1er ministre israélien Monsieur Netanyahu est clair. 

Tout ça me remet en mémoire le proverbe tzigane suivant : « vouloir tuer le tzigane, c’est vouloir tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau. »

Nous tenons en tant qu’association à élever une vive protestation contre toutes les actions qui tendent à remettre en cause les principes de laïcité et renouvelons notre entier soutien aux populations de confessions hébraïques de France, d’Europe et au-delà et souhaitons que le respect de chaque communauté qui compose la France permette le véritable vivre ensemble.
Enregistrer un commentaire