mercredi 10 septembre 2014

Blessure physique et morale





Laquelle est la plus douloureuse ? On ne peut mesurer. Cela fait un an jour pour jour que nous avons eu notre accident causé par une personne qui ne sait pas maîtriser son véhicule, un policier municipal de surcroit.

Un an que Joël souffre corporellement et le corps médical ne lui a trouvé comme solution : des piqûres et calculez deux par jour depuis un an le nombre que cela fait. De plus cela le calme mais moyennement car il se déplace à l’aide d’une canne.

La blessure morale  vient du fait qu’à travers notre association nous aidions (nous continuons) un grand nombre de personnes mais plus particulièrement une famille depuis plus de 25 ans. Suite à notre accident il s’est trouvé que Joël s’est trouvé immobilisé donc moins disponible. La dite famille s’est détournée complètement de nous ne daignant même pas prendre des nouvelles : IGNOBLE. Ils ne sont pas les seuls alors nous avons fait un tri parmi ceux qui se disaient nos amis!

Il faut reconnaître que cela fait mal. Nous poursuivons nos actions envers ceux qui ont encore quelque chose dans le cœur.

Oui tous les deux nous avons été blessés moralement et avons et accusons le coup et ce genre de meurtrissure ne se soigne pas avec des médicaments mais la force que nous puisons en nous.
Enregistrer un commentaire