samedi 26 juillet 2014

Antisémites? NON!





Beaucoup de gens et beaucoup de personnes de confession israélite essayent de faire passer le message suivant  à savoir : que les Rrom seraient antisémites ce qui est faux, les Rrom ne sont pas plus antisémites qu’ils ne sont racistes.



La raison qui tend à nous faire passer pour ce que vous avez lu  plus haut a d’autres fondements qui n’ont rien à voir avec ces arguments mais des raisons bien plus profondes que nous allons tenter d’expliquer ici.



Les raisons sont à notre avis les suivantes et datent de la république de Weimar et de l’avènement de l’U.R.S.S Dans ces deux périodes toutes les politiques ont été menée à l’encontre de ces populations alors que les communautés juives vivaient dans une certaine « tranquillité ». La prise du pouvoir par Hitler en 1933 a conduit les tziganes, avant tous les autres, à être confinés dans des camps dont le premier avait pour noms Marzahn  et a été créé lors de l’été 1933 et ce camp se trouvait proche de Berlin.



La suite nous la connaissons tant en ce qui concerne les populations de confessions israélites que les populations tziganes, les homosexuels, les communistes, les maquisards, (le groupe Manouchian et la M. O. I.  Main d’œuvre immigrée) nos communautés ont subies des génocides innommables mais certains.



Le fait d’avoir,  pour les gouvernements, reconnu la Shoah  et pas le Samudaripen ni les autres n’a pas permis de rapprocher les points de vue et surtout a donné aux communautés Rrom un goût d’inachevé. C’est à notre avis le plus important, une nette impression, qui soit dit en passant (n’est pas une impression mais une triste réalité) « d’unten munchen » (sous hommes) comme nous appelaient déjà les nazis.



Alors aujourd’hui quand nous essayons, avec quelques avancées, de faire reconnaître le samudaripen, nous voyons monter au créneau des hommes tel que l’ancien ministre Monsieur Badinter (de confession juive) réfuter nos arguments en clamant à qui veut l’entendre (un génocide ne peut être réglé par des lois mémorielles mais par des historiens). Que n’a t’il eut cette attitude  et ce raisonnement lorsque tout a été mis en œuvre  pour l’aboutissement de la Shoah ? Quoique cela soit une bonne chose pour les communautés juives. Mais est-ce que le fait de reconnaître le génocide tzigane retirerait quelque chose à la Shoah ? Non nous ne le pensons pas !



Si le génocide tzigane était enfin reconnu comme il se doit avec un décret cela permettrait aux Rrom de vivre en toute tranquillité : respectant et respectés.
Enregistrer un commentaire