mardi 13 mai 2014

Plaque commémorative



 


 Ci-dessous copie de la lettre que nous avons fait parvenir au Maire Adjoint à la mémoire pour que notre ville honore nos disparus




Gardanne le 13 mai 2014

                                                                                              Mairie de Gardanne
                                                                                              Cours de la République
                                                                                              Monsieur MENFI
                                                                                              Maire Adjoint
                                                                                              13120 GARDANNE

Objet : Plaque commémorative

Monsieur le Maire Adjoint,

Vous n’êtes pas sans ignorer le génocide subit par les communautés (dites du voyage) lors de la Seconde Guerre mondiale avec la participation effective du gouvernement de l’époque sous la responsabilité du Maréchal Pétain, Pierre Laval, le préfet Bousquet etc…

Si les communautés : de confession israélites (juifs), homosexuelles, les communistes, les résistants etc… ont elles aussi connu les affres de l’internement, travaux forcés, du passage aux chambres à gaz, fours crématoires construits pour, comme le disait Hitler « il faut des cendres, comme cela on ne pourra pas faire de décompte ni savoir si c’étaient des hommes, des femmes ou des enfants ». Aucune de ces communautés n’eût à subir un massacre aussi conséquent que les populations tziganes, jugez par vous-même : sur 1 million 750 000 tziganes recensés officiellement à l’époque en Europe, 750 000 minimum sont morts (le docteur Sam BRAUN rescapé d’Auschwitz dénonce officiellement 1 million de tziganes morts) soit 48% de la population. Pour comparaison les communautés israélites avec 60 millions de recensés, 6 millions de morts : épouvantable cela représente 10%.

Depuis juin 1946, date à laquelle ont été libérés les derniers 10 000 tziganes oubliés dans les camps, une véritable chape de plomb s’est instauré sur cette ignominie pour preuve lorsque l’on pose la question à un enfant scolarisé devant son professeur, il répond : « cela a été le massacre des juifs » et aucun ne relève en disant : « ils n’étaient pas les seuls ».

Ce bref rappel, Monsieur le Maire Adjoint, afin que vous compreniez notre démarche sur la mise ne place d’une plaque officielle (photographie ci-jointe) au Monument aux Morts à la mémoire de ces communautés qui n’avaient commis comme seul crime : celui de naître Tzigane.

Si cette plaque voyait le jour nous pourrions l’inaugurer le MERCREDI 16 JUILLET, « Journée nationale commémorative des persécutions racistes et antisémites commises sous l'autorité de fait dite " gouvernement de l'État français " (1940-1944) » et hommage aux Justes de France. Pour les années à venir il serait souhaitable de nous aligner sur l’Allemagne et pouvoir faire un dépôt de gerbes le 5 avril date à laquelle le Chancelier Helmut Khöl a fait ériger la première stèle aux abords du camp de Ravensbrück à la mémoire de nos communautés.

Souhaitant que vous vous penchiez avec bienveillance sur cette requête et dans l’attente,

Nous vous prions de croire, Monsieur le Maire Adjoint, à notre plus profond respect.

Présidente de l’association NOTRE ROUTE –Amaro Drom-

Madame LABBE Véronique






Copie à          Monsieur Roger MEÏ Maire de Gardanne




Enregistrer un commentaire