jeudi 8 mai 2014

Nous, Tziganes les oubliés de l'histoire






Entendu sur TF 1 hier, 7 mai 2014 au J T un reportage dans une école où la question a été posée :
 «  Que représente pour vous le 8 mai 1945 ? »

Réponse d’un enfant de la classe : «  la fin de la guerre et du massacre des juifs. »

L’institutrice, comme la majorité des enseignants instrumentalisés d’ailleurs par les pouvoirs décadents qui se sont succédé,  n’a pas relevé la question et pourtant il y avait matière.

C’est une réalité que le massacre des  populations de confession israélites  fut quelque chose d’atroce et d’innommable mais est ce qu’ils n’y avaient que cette catégorie de personnes qui soient passées par les chambres à gaz et les fours crématoires de même que comme à Chelmno ou tous étaient gazés par les gaz d’échappement de camions.

 Les communistes, les handicapés, les homosexuels, les tziganes  etc…. ont subi  les mêmes sévices avec les mêmes conséquences.

 En ce qui concerne les tziganes 750 000 au moins sur les 1750 000 récencés  en Europe ont péri dans les chambres à gaz et les crématoires.  De plus les derniers tziganes libérés ne l’ont été qu’en juin 1946 soit un an après la fin de la guerre et 3 mois avant les entendus du procès de Nuremberg.

 Lorsqu’à l’époque l’on posait la question pourquoi cette situation,  la réponse était claire « ils avaient été oubliés ».  On comprend pourquoi aucun tzigane n’a été appelé  à témoigner lors du procès de  Nuremberg. Lorsque l’on ne se souvient plus que dans des camps en France il reste 10 000 personnes internées. Comment peut-on se souvenir  que ces communautés existent, et qui plus est avoir connaissance des souffrances endurées.

 L’état Français de l’époque fortement impliqué dans  la mise en place de ces pratiques  lui savait mais pensait peut être que cela tomberait dans l’oubli ?  Raté !

 Messieurs nos dirigeants  politiques qu’attendez-vous pour reconnaître le génocide tzigane que vos prédécesseurs, ont organisé  avec le gouvernement allemand au même titre que celui organisé contre le peuple juif et tous les autres et ce  en ayant toujours à l’esprit qu’un pays qui reconnaît ses erreurs s’en trouve grandit.

 En ce qui nous concerne nous appelons nos communautés à participer activement aux manifestations organisées partout en France. Pour notre part  nous y participerons cela fait aussi partie du DEVOIR DE MEMOIRE due à nos communautés ainsi qu’aux autres.

 
Enregistrer un commentaire