jeudi 28 novembre 2013

Le Marseillois & son histoire

Le Marseillois & son histoire




Nous y avons fait de merveilleuses rencontres, passés des soirées inoubliables.


Le personnel était super, une ambiance "caliente" tous les lundis lors des bodegas animées par le Grand Gérard FERRER.

Nous n'oublierons jamais cet endroit mythique, un bateau qui avait une grande histoire et c'est très triste qu'il termine comme cela.


Lire l'article ci-dessous du journal LA PROVENCE du 28/11/2013

http://www.laprovence.com/article/actualites/2643449/le-marseillois-ne-sera-bientot-plus-qu%E2%80%99un-souvenir.html

lundi 25 novembre 2013

Date pour commémorer le génocide tzigane



Suite à la réunion du bureau du C.A.R.G.T  il a été décidé de demander à Monsieur le Président HOLLANDE une date pour commémorer le souvenir du génocide tzigane.

Ci-dessous copie de la lettre qui a été expédiée





jeudi 14 novembre 2013

Compte rendu de la réunion du C.A.R.G.T. du 14/11/2013





Ce jour à 15 h 00 le bureau du C.A.R.G.T. (Comité d’Action pour la Reconnaissance du Génocide Tzigane) était convoqué pour continuer notre action.
Le bureau est composé de :
Messieurs :
-          Frédéric DUTOIT, ancien député, président du groupe Communiste, Républicain et Citoyen de Marseille,
-          Michel BOURGAT, Adjoint au Maire de Marseille pour la Lutte contre l’exclusion, Intégration unité d’hébergement d’urgence Samu Social,
-          Pascal CHAMASSIAN Conseiller municipal de Marseille apparenté PS, Responsable d’Amnésie International ,
-          Sébastien BARLES, Conseiller municipal de Marseille  Europe Ecologie les Verts Porte parole régional,
-          Gérard FERRER, auteur, compositeur interprète parrain de l’Association NOTRE ROUTE,
-          Joël ALIAS, Président délégué de l’association NOTRE ROUTE

Mesdames :
-          Chantal CHAREYRE, collaboratrice de Monsieur DUTOIT,
-          Véronique LABBE Présidente de l’Association NOTRE ROUTE

Messieurs CHAMASSIAN et BARLES se sont excusés, retenus pas leurs obligations professionnelles.



Les gouvernements successifs ainsi que celui actuel semblent frileux pour que soit votée la Loi pour la reconnaissance du génocide tzigane.

Oui chaque Chef d’Etat reconnait que ce que nous défendons concernant les faits est justes mais ne vont pas plus loin.

Le bureau du  C.A.R.G.T. a affiné nos objectifs et nous avons préparé une nouvelle lettre qui sera envoyé à Monsieur HOLLANDE, Président de la République. Dès son expédition nous la partagerons avec vous.

Mme LABBE Véronique
Présidente association NOTRE ROUTE

lundi 11 novembre 2013

Le respect envers les anciens est important





Lors des cérémonies du 11 novembre de ce jour des manifestants ont manifesté lors de l’arrivée du Président de la République.

Ce n’était ni le lieu ni le jour. Les problèmes du quotidien sont présents oui. Est-ce que les manifestants de ce jour croient vraiment qu’ils ont fait avancer les problèmes. Nous ne pensons pas bien au contraire. Il ne faut pas tout mélanger.

Il est vrai que beaucoup de personnes n’ont pas écouté ou oublié leurs cours d’histoire. Tous ces hommes lors de la guerre de 14/18 qui ont souffert, laissé leur vie méritent, 95 ans plus tard qu’on les respecte.

Il n’y a plus de survivant de cette guerre et est-ce pour autant qu’il ne faut pas les respecter  Certains se posent la question s’il faut encore célébrer cette date, bien sûr ou alors pourquoi ne pas supprimer le 14 juillet aussi,  qui est plus ancien.

Aujourd’hui j’étais en compagnie de mon fils et petit-fils (précédent billet) et nous attendions le début de la cérémonie sur la place de la mairie de Cadolive (13). Je fumais et quand ma cigarette fût finie je l’ai jetée au sol pour l’écraser. Mon fils m’a fait une remarque très judicieuse : « maman nous sommes devant le monument aux morts et tu jettes ton mégot ? ». Je me suis penchée et ai ramassé ce mégot indélicat, c’est une forme de respect.

95ème anniversaire de l’armistice du 11 novembre 1918



Des cérémonies se sont déroulées dans toute la France.

La relève est assurée. Après mon fils qui a ses 17 ans endossait l'uniforme des pompiers c'est le tour de son fils, donc mon petit-fils qui à 14 ans 1/2 est entré chez les cadets.

Ce matin il a participé à la cérémonie du souvenir dans un village à côté de chez nous, CADOLIVE





samedi 9 novembre 2013

POURQUOI ?





La question reste posée en ce qui concerne les étrangers et certains français, à savoir pour les étrangers titulaires d’un titre de séjour par lequel ils peuvent habiter un département aujourd’hui, puis déménager ayant pour seule contrainte devoir se rendre à la Préfecture de son nouveau domicile pour faire son changement d’adresse. Ceci en règle générale avec bien sûr des modules un peu différent selon le pays d’origine et cela sans aucune arrière-pensée.

Par contre pour les français à qui l’on a donné l’appellation administrative de « Gens du voyage » on leur a imposés des contraintes invraisemblables : devoir se présenter au commissariat de Police ou Gendarmerie afin de faire tamponner leur Livret de circulation à l’arrivé dans une commune pour qu’ils soient localisés ! Alors qu’ils sont français et qu’ils ont l’obligation d’avoir une commune de rattachement, ils ne bénéficient pas du vote automatique ainsi que la délivrance d’une Carte d’Identité Française.

Prenons un autre exemple la reconnaissance des génocides, dont quatre sont effectifs aujourd’hui par Loi mémorielle.

Mais qu’est-ce qu’une Loi mémorielle ? C’est une Loi interdisant à quiconque de discuter un fait historique sous peine de poursuites.

Les quatre sont :
1°) 13 juillet 1990 dite Loi Gayssot tend à réprimer tout acte raciste, antisémite ou xénophobe, elle est suivi en 2001 par ;
2°) 29 janvier 2001 qui dans un article unique, dispose que « la France reconnaît publiquement le génocide arménien de 1915 » ;
3°) 21 mai 2001 « dite Loi Taubira », « tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité » ;
4°) 23 février 2005 dite « Loi Mekachera », « portant reconnaissance de la Nation et contribution nationale en faveur des français rapatriés » d’Afrique du Nord et d’Indochine.

Et le Génocide Tzigane toujours aux oubliettes ?!

 Pourtant première proposition de Loi déposée par l’ex député Monsieur Frédéric DUTOIT en date du 14 mars 2077 sous le numéro 3714, ensuite par l’ex sénateur Monsieur Robert BRET le 15 mai 2008 sous le numéro 337 ainsi que deux autres identiques en 2011 et 2012 par le Monsieur le député J.J. CANDELIER.

Depuis les discours du Général de Gaulle et la mise en place du « mythe résistancialiste , les gouvernements se sont longtemps refusé à reconnaître officiellement la responsabilité de l’Etat Français dans le génocide juif. Il aura fallu du temps et une grande prise de conscience pour annoncer la responsabilité de l’Etat Français dans cette guerre ».

Dans cette prise de conscience le génocide tzigane de même nature que le génocide juif a été largement occulté alors que l’Etat Français de l’époque était fortement impliqué dans cette ignominie.

Ce ne sont pas les allégations de Monsieur Badinter qui aujourd’hui clame qu’une Loi mémorielle ne peut pas régler ce genre de problème qui doit l’être par des historiens ! Pourquoi alors Monsieur Badinter, ancien garde des sceaux de Monsieur MITTERAND, socialiste et de confession israélite n’a-t-il pas eu la même attitude lorsque l’on a parlé des autres génocides ? Le POURQUOI restera en suspens encore longtemps.

Qu’on le veuille ou non le génocide tzigane reste en pourcentage (42,85%) de la population recensée à l’époque (soit 1million750 000) dont 750 000 morts.

Ce que nous souhaitons, dans un premier temps, c’est obtenir une date de commémoration, le 5 avril de chaque année (date à laquelle Monsieur Khol a élevé la première stèle aux abords du camp de Ravensbrück) propre à nos populations en attendant une loi de reconnaissance effective du génocide tzigane dans lequel l’Etat français de l’époque a une grande responsabilité. Considérant que tout pays de grandit en reconnaissant ses erreurs, d’autant que depuis le 8 avril 1971 date du premier congrès fédérateur de l’OPRE ROMA tenu à Londres un drapeau et un hymne ont été adopté pour faire de nos communautés rassemblées la nation Rrom comme l’ont fait les Nations Unies en désignant Manitas de Plata comme représentant de la Nation Gitane.

Véronique LABBE
Présidente association NOTRE ROUTE

mercredi 6 novembre 2013

Suite à notre article HAINE RACIALE

Alexandre Noverraz bah oui bien sur ! hahahaha ça joue les victime la "oui nous avons beaucoup souffert les francais n'ont pas d'humanité blablabla" quand on vous accepte en france ça vous empeche pas de voler des vélo et de cramé des bagnoles bande d'enculé moi j'ai une solution ça s'appel le lance flamme c'est radical et au moins on a pas à ramasser les corps.


Ci-dessus voilà les propos que ce triste personnage déverse sur la page Facebook Anti-gitanisme.

Vu qu'hier nous avons fait une intervention auprès de "internet-signalement" nous laissons ses propos en espérant que les autorités vont agir.
Dans le cas contraire nous nous rendrons à nouveau à la Gendarmerie de Gardanne

mardi 5 novembre 2013

Encore une attaque de HAINE RACIALE

 NOUS NE POUVONS LAISSER PASSER DES PROPOS DE HAINE RACIALE



Suite aux évènements de cet été 2013 sur les pages Facebook qui incitaient à la haine raciale, au rejet de nos communautés gitanes;

Nous avons déposé plainte (à trois reprises) et créé une "Page" sur Facebook s'intitulant "Contre l'anti-gitanisme".

Ce matin qu'elle ne fût pas notre surprise de lire sur cette page des propos ignobles d'une personne que nous n'avons pas comme amis ou dans cette page tel que : il faut les éliminer aux lance-flammes comme cela on n'aurait pas à compter les corps.

Nous avons bloqué ce personnage et avons fait un signalement auprès du site "Internet-signalement"

Quand vont cesser ces attaques de haine raciale, du rejet de l'autre?