jeudi 11 juillet 2013

Une promesse de 15 ans





Nous nous battions déjà depuis 10 ans pour notre grand combat quand toi, à l’hôpital, le mardi avant que tu nous quittes tu m’as remercié pour ma lutte pour la reconnaissance du génocide tzigane.

Ce jour-là, au pied du lit qui a reçu ton dernier souffle je t’ai promis de continuer ce combat pour toi qui a été déporté suite à une dénonciation comme quoi tu étais tzigane, revenu oui, et pour tous les autres qui eux sont morts là bas.

Qui sont ceux qui disent que l’on ne peut décider d’une loi mémorielle ? Qui sont ceux qui continuent à nous rejeter ?

Mais je t’ai fait une promesse et la force que j’ai c’est grâce à toi qui m’as habitué à ne pas baisser les bras.

Je tiens bien à dire à tous les politiques que je SUIS TENACE et comme un ami très proche qui nous a quitté également il me surnommé la SANGSUE

Je suis une personne qui a l’habitude de parler franc, d’aller droit au but et de respecter ma parole. Alors pour toutes les personnes qui pensent que je lâcherais prise sur ce dossier ils se trompent car je dois honorer mon père jusqu’à mon dernier jour.
Enregistrer un commentaire