mercredi 17 avril 2013

Reconnaissance génocide tzigane : Pourquoi ?




Pourquoi mettons-nous autant de volonté afin que soit reconnu le génocide tzigane

Depuis 25 ans notre association  se bat sans cesse pour que soit reconnu le génocide tzigane. 

Nous avons en 2001 demandé une entrevue à monsieur le sénateur GUERINI  lequel nous avait fait recevoir par son attaché parlementaire,  laquelle entrevue s’est soldé par un échec puisque tous les arguments que nous avions développé n’ont pas reçu d’échos favorables par le fait que depuis 2001 nous n’avons eu aucune nouvelles.

Il a fallu attendre 2007 pour que Frédéric DUTOIT alors député de Marseille accepte de déposer une proposition de loi portant reconnaissance du génocide tzigane  Proposition de loi élaborée en  commun Monsieur DUTOIT et l’association Notre Route.

En 2008 Robert BRET alors sénateur déposait la même proposition de loi au sénat.

Ce qu’il faut savoir c’est la fin des mandatures sonnent le glas des propositions de lois déposée et non traitée c’est la raison pour laquelle la proposition de loi a été redéposée lors de la dernière mandature sans succès et qu’elle a été redéposée à nouveau au début de cette mandature sous l’impulsion de Messieurs  DUTOIT, (PCF) BOURGAT (UMP), BARLES (VERT), CHAMASSIAN (apparenté SOCIALISTE) Gérard FERRER artiste (Parrain Officiel De Notre Route) Madame LABBE Présidente de  l’association Notre Route, la  J A F (jeunesse arménienne de France) et le comité d’action pour la reconnaissance du génocide tzigane (C.A.R.G.T). 

Notre objectif, il faut en être conscient, n’a aucun objectif financier car la mort ne se monnaye pas et ne se monnayeras pas pour nos familles.

La seule chose qui nous importe c’est que le samudaripen soit reconnu car cela devrait permettre à une reconnaissance en tant que peuple, ce peuple que les nazis avec l’appui de de la France Pétainiste à fait interner dans les camps de la mort et où ce peuple indo aryens pacifique à laisser au  moins 750 000 des siens dans un génocide sans précédent.
 JUGEZ PAR VOUS MÊMES :

Furent exterminés plus du quart des tziganes de France ou de Hongrie, près de la moitié  des tziganes de Yougoslavie ou de Lettonie,  les trois quarts des tziganes d’Allemagne ou de Belgique, la totalité des Tziganes des Pays Bas, du Luxembourg et de Lituanie et combien d’autres.

Nous pensons qu’il faut rester sérieux et que lorsque l’on analyse ces données il devient indécent de parler d’argent. Pour nous le respect envers nos morts avec une date fixe de commémoration vaut tout l’or du monde.

La suppression des carnets de circulations, le respect de la loi sur les aires de stationnement et de grand passage,  le droit au travail et au logement tout ce qui fait que nous sommes encore marginalisés doit être aboli.

Voilà ce qu’il fallait dire pour permettre de couper court à toutes les polémiques pouvant se faire jour dans l’esprit de tout un chacun
Enregistrer un commentaire