samedi 19 janvier 2013

Est-ce le début d'une reconnaissance?

Rafles de 1943 à Marseille : la responsabilité de la France enfin reconnue

Imprimer Recommander
Publié le samedi 19 janvier 2013 à 13H14
Il y a 70 ans, des milliers de personnes ont été arrêtées par des soldats allemands et des policiers
La plupart des personnes arrêtées ont cru jusqu'au bout qu'elles pourraient bénéficier de la protection des forces françaises présentes...
La plupart des personnes arrêtées ont cru jusqu'au bout qu'elles pourraient bénéficier de la protection des forces françaises présentes...
Archives La Provence
Au fil des années, la rafle du Vel d'Hiv' à Paris en juillet 1942 s'est installée dans la mémoire nationale comme un des symboles de la barbarie nazie, puis du rôle de la France à travers les autorités de Vichy dans ces atrocités.

En revanche, les rafles de Marseille ont longtemps été méconnues et peu comprises. C'est pourtant un épisode très particulier qui s'est déroulé en janvier 1943 : 25 000 personnes évacuées et pour beaucoup arrêtées, 1 582 déportées, des juifs mais aussi des personnes d'autres confessions, le tout avec 9 000 policiers, gendarmes et gardes mobiles français en première ligne de l'opération aux côtés des forces allemandes.

C'est ce qui a poussé l'année dernière le député PS Patrick Mennucci, alerté par les associations qui organisaient souvent dans une certaine indifférence des cérémonies commémoratives, à saisir par écrit François Hollande.

Conséquence, le président de la République a évoqué les rafles de Marseille dans son discours du 22 juillet dernier, au cours duquel il a qualifié le Vel d'Hiv' de "crime commis en France par la France".

Une dimension que l'on retrouvera dans le discours que prononcera demain Kader Arif, le ministre chargé des Anciens combattants, à l'occasion des 70 ans des rafles des quartiers Saint-Jean et de l'Opéra : la France reconnaîtra enfin sa participation dans l'abomination qui a frappé Marseille.

Retrouvez l'intégralité du dossier aujourd'hui dans La Provence (édition Marseille)

http://www.laprovence.com/article/actualites/rafles-de-1943-a-marseille-la-responsabilite-de-la-france-enfin-reconnue 
Enregistrer un commentaire