mardi 8 novembre 2011

La reconnaissance du génocide tzigane regroupe les politiques




Hier lundi 07 NOVEMBRE 2011 a eu lieu le coup d’envoi des travaux du Comité d’Action pour la Reconnaissance du Génocide Tzigane.

Tout d’abord, permettez-nous de remercier chaleureusement Monsieur Gérard BOCAMAIELLO pour avoir mis à notre disposition, et ce gracieusement, ce magnifique vieux gréement ancré dans le Vieux Port de Marseille, face à la Mairie, le très apprécié bateau appelé LE MARSEILLOIS.

ETAIENT CONVOQUES :

-Mme LABBE Véronique, Présidente de l’association Notre Route,
- M. DUTOIT Frédéric, ancien député maire qui a été le premier à croire en la justice pour la reconnaissance de ce génocide,
- M. FERRER Gérard, artiste, parrain de notre association,
- M. GOMEZ Eugène, vice président de l’association Notre Route
- M. MUNOZ Hilario, pasteur évangélique,
- M. REGIS Léon dit Bik, artiste,
- M. COURALET Jean-Claude, artiste peintre concepteur du tableau que vous voyez aujourd’hui,
- M. le docteur BOURGAT Michel, adjoint à la mairie de Marseille
- M. BOCAMAIELLO Gérard, patron du Marseillois que nous remercions vivement pour son accueil,
- M. MAZZANINI Alain, restaurateur,
- M. KOUKAS Nicolas, historien, adjoint à la mairie d’Arles,
- M. BOVO Hervé, lieutenant S P Professionnel,
- M. JORDA Claude, enseignant, conseiller général,
- Maître MEDIONI Eric, avocat au barreau de Marseille,
- NEGRITA, artiste Rrom,
- M. SEROPIAN Marc, membre de la communauté arménienne,
- M. MEÏ Roger, maire de Gardanne
- M. KOUKAS Nicolas, historien, adjoint à la Mairie d’Arles
- Ainsi que tous les signataires de la pétition en ligne sur mesopinions.com

ETAIENT PRESENTS :

- Outre l’association NOTRE ROUTE avec à sa tête Mme LABBE Véronique, Présidente,
- M. Gérard FERRER, qui présidait cette séance de travail,
- M. Frédéric DUTOIT, élu mairie de Marseille, PCF
- M. le docteur Michel BOURGAT, adjoint mairie de Marseille, UMP
- M. Hervé BOVO,

EXCUSES :

- Messieurs GOMEZ, MUNOZ naissance de leur petite-fille
- Messieurs BIK Régis, Nicolas KOUKAS intempérie sur Arles
- M. Claude JORDA obligation de travail
- Maître Eric MEDIONI retenu au barreau
- NEGRITA en studio
- M. Marc SEROPIAN ?
- M. Roger MEÏ réunion de travail
- M. Jean-Claude COURALET souffrant



Nous ont rejoints :

- Mme Marie-Françoise PALLOIX, Elue municipale du 4ème secteur Marseille, PCF
- M. Christian PELLICANI, Elu municipal Marseille, PCF
- M. Grégory CALEMME, Elu municipal à Gardanne, PS
- M. Georges GROS, Elu municipal Marseille, PS
- M. Pierre DHAREVILLE, secrétaire fédéral PC ;
- M. Pascal CHAMASSIAN, Elu municipal Marseille, responsable de la JAF
- M. le Président de la JAF
- M. BARLES, Elu municipal Marseille, LES VERTS, accompagné d’une élue
- Christine, ethnologue, Amnésie Internationale (c’est bien AMNESIE)
- Messieurs Jean-Paul NOSTRIANO, Michel ORTIZ, Pascal FERRER, Tony JACUMIN MASSARO
- Mmes BOVO Sylvi, TAIRET Karine

Nous remercions toutes les personnes qui nous ont envoyé leur soutien par mail, trop nombreux nous ne pouvons les citer, empêcher de nous rejoindre vue la distance ou occupation.

Nous avons reçu des messages également téléphoniques, entre autres de NOMADE IN METZ (Danièle IVANOVA) et Yoanna RUBIO, anthropologue bloquée à BEZIERS par les inondations.

Après une introduction de Gérard FERRER rappelant le pourquoi du C.A.R.G.T. et les informations exprimées par la Présidente, toutes les tendances politiques confondues se sont félicités de cette tournure, à savoir la présence de tous autour d’un même objectif : LA RECONNAISSANCE DU GÉNOCIDE TZIGANE.

Nous pouvons être fier en tant qu’association d’avoir réuni un aussi large panel sur un but, qui soit dit en passant, est devenu fédérateur.

La communauté arménienne, par la voix de la JAF (Jeunesse Arménienne de France) nous ont apporté un soutien conséquent, d’autant plus important qu’ils sont toujours confrontés à la reconnaissance du premier génocide du XXème siècle.

Des actions communes ont été décidées de même que cette réunion a évoqué la possibilité de nous rendre à Paris, dans un délai proche, afin de rencontrer les parlementaires de toutes tendances puisque des élus, de tous bords politiques, ont répondu favorablement pour appuyer la proposition de loi par la signature de la pétition nationale en ligne sur mesopinions.com.
Ce voyage nous permettra de nous rendre à l’Assemblée Nationale et au Sénat.

Lors de nos débats nous avons enregistré comme une Première les dires de tous les acteurs présents : » Nous sommes avec vous et serons avec vous jusqu’au bout ». Cela donne un éclairage nouveau sur la conduite à tenir lors de nos actions futures et nous incite à inviter fortement toutes les associations Rrom à nous rejoindre, comme nous le faisons depuis deux ans maintenant, afin que la force que représentent les associations Rrom soit mise en commun au service de nos familles, à savoir les familles Rrom.

Il est aujourd’hui impératif que toutes les associations fassent bloc pour obtenir nos droits tout en respectant nos devoirs. Les Rrom ont besoins de l’unité de leurs associations et non pas de la stérilité des batailles de clocher.

Est-ce que les associations de défense des Rrom, Gitans, Tziganes, manouches, etc. ne seraient-elles pas capables de s’unir sur un objectif commun alors que les politiques ont pu le faire lors de cette réunion ?

Vous avez nos coordonnées pour toutes questions ou rejoindre le Comité et sans exclusive.
Enregistrer un commentaire