samedi 8 octobre 2011

Les élections 2012 déphaseraient-elles ?




Monsieur le Président SARKOZY est-il déphasé à ce point pour que ses déclarations soient complètement à l’encontre de toute logique notamment en ce moment au sujet du génocide arménien pour lequel le sénat devrait enfin statuer puisque cette reconnaissance est applicable depuis 2001.

Monsieur le Président de la République ne se souvient-il pas du passé colonialiste de la France, de l’action du régime de Vichy à l’encontre des Juifs et des Tziganes et autres déportés comme des bêtes sur ordre de Pétain, Bousquet, Laval entres autres dans d’ignobles wagons à bestiaux. Est-ce que cette partie de l’histoire de cette France est tombée dans les oubliettes de sa mémoire pour s’attaquer à un pays étranger et tenter de vouloir devenir un donneur de leçon. Il pense peut-être que les familles de ceux qui ont péri dans les camps pourraient trébucher dans le piège de l’oubli.

Croire à cela est purement utopique car ne pas en parler, essayer de ne pas se souvenir ou tout au moins faire semblant, nous a conduit dans une impasse qui dure depuis 65 ans et a permis que soit instaurée une chape de plomb sur les atrocités commises contre nos populations.

Certaines municipalités ont essayé de sortir de ce silence en élevant des monuments à la mémoire de nos populations (ex : Arles –Saliers-) pour ces Tziganes dont le seul crime a été de naître « Gitans ».

Le temps s’est écoulé mais en Italie avec le sinistre Berlusconi, en France et d’autres pays de la C.E. redonnent du lustre à la chasse aux Rrom avec pour la France l’utilisation de rame de métro pour évacuer et séparer des familles.

Au passage il est à signaler que nous avions envoyer un mail à Monsieur PEPY, directeur de la SNCF pour lui signaler, lorsqu’il a présenté ses excuses à la communauté juive pour avoir transporté des juifs (et ces excuses étaient nécessaires) mais qu’il ne fallait pas oublier la communauté tzigane qui ne sont pas partis dans les camps à pied derrières les trains : toujours en attente de réponse de ce Monsieur, il est vrai que nous ne sommes que des Rrom à ses yeux et n’étant pas à même d’acheter des TGV.

Enfin nous le disons et le redisons le Génocide Tzigane doit être reconnu et nous mettons tout en œuvre dans la légalité pour que notre exigence devienne réalité.
Enregistrer un commentaire