mardi 4 octobre 2011

Donner sa parole et la tenir… espèce en voie de disparition ?




Napoléon 1er a dit : « Le meilleur moyen de tenir sa parole est de ne jamais la donner. »

Donner sa parole, c’est promettre quelque chose que l’on va faire, importante ou pas ce n’est pas pertinent, mais le fait d’avoir fait ce geste vous oblige dans la normalité des choses à vous y tenir et à appliquer ce que vous avez dit.

C’est un comportement que l’on jugerait évident car il fait partie des principes mêmes de la vie, une des bases de l’éducation que nos parents nous inculquent depuis petits…

Tenir parole vous permet de nourrir une crédibilité, de vous faire une place dans une société, c’est une qualité que tout être humain devrait avoir car elle sert surtout à se faire respecter.

Mais si j’aborde ce sujet aujourd’hui, c’est surtout parce que j’ai remarqué que les gens dotés de cette qualité sont une espèce en voie de disparition, une denrée rare devenue presque une légende…

Je ne peux m’empêcher de penser à tous ceux qui ont contracté cette maladie, ce fléau de promesses non tenues et de paroles en l’air qui s’envolent avec le vent aussitôt dites.
Donneur :
Apprenez à dire non quand vous ne pouvez pas, sinon excusez-vous dans des délais raisonnables, cela vous évitera de passer pour le petit menteur de service... !
(extrait Jetset magazine)


Voilà notre sentiment aujourd’hui par rapport à une situation donnée.
Enregistrer un commentaire