mardi 13 septembre 2011

Souvenir : Deux textes sur Les Bohémiens




Les Bohémiens



Si quelqu’un s’inquiète de notre absence,
Dites-lui qu’on a été jeté
Du ciel et de la lumière,
Nous les seigneurs de ce vaste univers

Ils ont laissé leurs chaussures
Au bas des murs
baxtalo les autres
Les bohémiens, les bohémiens,
Nous les seigneurs de l'univers

Si quelqu’un s’inquiète de notre absence,
Dites-lui qu’on a été jeté
Du ciel et de la lumière,
Nous les seigneurs du vaste univers

Hier, demain, n'existe pas
deja la deja la
Ni les anges, ni Dieu, n'existent plus

Si quelqu’un s’inquiète de notre absence,
Dites-lui qu’on a été jeté
Du ciel et de la lumière,
Nous les seigneurs du vaste univers

A force de xxxx
Ils sont partis pieds nus là-bas,
Là où les anges, les dieux n'existent plus

Si quelqu’un s’inquiète de notre absence,
Dites-lui qu’on a été jeté
Du ciel et de la lumière,
Nous les seigneurs de ce vaste univers »

Catherine Ringer pour le film Liberté de Tony Gatlif



D'autres paroles de chanson sur notre peuple

Les bohémiens SERGE LAMA


J'aime ceux-là
Qui quelques fois
Me réchauffent en ayant l'air d'avoir froid
J'aime ceux-là
Ces hors la loi
Qui sont lézardés d'amour par endroit
J'aime leur vie
J'aime leur voix
J'aime même leurs blasphèmes
Oui je les aime

J'aime ceux-là
Dont les yeux froids
Vous évitent et vous agrippent à la fois
J'aime ceux-là
Ces oiseaux-là
Bohémiens, pauvres mais jamais loufiats
J'aime leur faim
J'aime leur foi
J'aime même leur bohème
Oui je les aime

Toi qui est là
Entre mes bras
N'essaie pas de me garder malgré-moi
Ils sont en moi
Ces hommes là
Moi qui n'ai quitté ma mère qu'une fois
Laisse tes doigts
Courir sur moi
Car je m'en irai quand même
Même si je t'aime
Et même s'ils n'existent pas
Enregistrer un commentaire