mercredi 3 août 2011

Le génocide intellectuel des Rrom




Depuis des mois, les Rrom subissent un terrible génocide culturel (ethnocide) avec toujours plus d’ampleurs.

Dans les villes de Roumanie et de Tchéquie, des murs de la honte sont construits afin d’isoler les Rrom du reste de la population sous le regard bienveillant de la CEE.

A Marseille, future capitale de la culture en 2013, les Rrom, malgré les violents orages et le temps ni figues ni raisins (mois de juillet le plus froid depuis trente ans) sont rassemblés, après les expulsions à répétition, sur l’esplanade de la Porte d’Aix au vue et au su des autorités. Car pour information cette esplanade se situe à vol d’oiseau à 50 mètres de l’Hôtel de Région et 500 mètres de la Mairie de Marseille.

D’autre part cela aucune amorce de solutions ne pointe à l’horizon. Combien de temps cela va –t-il encore durer ? Que reste-t-il du discours sécuritaire de Grenoble ? Rien sauf pour les Rrom car ce discours a permis le renforcement des exactions contre nos populations : expulsions manu militari sans possible mise en sécurité (tout au moins médicale), malgré les interventions en leur faveur y compris celles des Médecins du Monde, incendie des camps, cocktail Molotov, etc.

Il est scandaleux de voir au XXIème siècle des enfants à qui l’on refuse en France toute assistance alors qu’ils sont européens. Dans un même temps dans la corne de l’Afrique, où une mobilisation très forte est en cours, au moins peut-être des solutions seront trouvées pour eux. Il faudrait, à notre avis un même niveau de mobilisation pour les populations Rrom au moins en France dans un premier temps.

Monsieur le Président de la République pour les enfants Rrom déjà inscrits dans les écoles et ceux en âges d’être inscrits et la perspective de l’hiver en toile de fond nous vous demandons de mettre un bémol à la continuité de l’application de votre discours sécuritaire où seulement les Rrom sont concernés, cela vous honorerait.

Messieurs les Préfets et messieurs les politiques de tous bords faites monter une véhémente protestation afin que cesse cet ethnocide et ce que vous appelez Liberté, Égalité, Fraternité ne soit pas des expressions vidées de leur contenu en ce qui concerne nos populations.
Enregistrer un commentaire