vendredi 29 juillet 2011

Les Rrom, où en sommes-nous ?

Un an après le discours sécuritaire de Grenoble, où en sommes-nous aujourd’hui ?

Dans cette France, terre d’accueil séculaire s’il en est (en principe) les expulsions continuent à tours de bras, incendie suspect et autres et cela que les ministres de l’intérieur soient messieurs Hortefeux ou Guéant.

Lorsque l’on voit ce qui se passe autour de la Porte d’Aix à Marseille entre autres où une multitude de familles Rrom avec leurs enfants vivent dans des conditions horribles sans abris malgré les violents orages, comment les pouvoirs publics peuvent-ils accepter cela. La seule solution proposée c’est le renvoi dans leur pays d’origine de gré ou de force.

Et pourtant qui ne se souvient de ces vagues successives d’immigration (Italiennes, Espagnoles, Polonaises, Yougoslaves, etc. et tous ces ressortissants du Maghreb qui continuent à rentrer en France) pour cela soyons clairs cela a été et c’est quelque part une bonne chose. Ces situations ont permis un choc bénéfique et un mélange des cultures ; un métissage important de nos populations, pourquoi refuse-t-on systématiquement ces possibilités aux populations Rrom de surcroît Européens.

Les problèmes de délinquance ? Nous ne le pensons pas ! Car si l’on y regarde de plus près d’autres communautés ont été ou sont impliqués à un niveau beaucoup plus important et dans des « systèmes » oh combien plus graves pour la France.

Pourquoi cette situation qui perdure, et nous sommes au regret de le dire, implique la responsabilité de toutes, et nous disons bien de toutes, les composantes politiques de la France.

Il est vrai que de tous temps les Rrom ont été marginalisés mais les choses évoluant nous pensons qu’il est urgent que nous fassions un pas les uns vers les autres et vice et versa afin de connaître les us et coutumes de chacun et sans y adhérer à cent pour cent, pourquoi ne pas faire un bout de chemin ensemble et arrêter cette chasse au sorcière envers nos populations.
Enregistrer un commentaire