mercredi 6 juillet 2011

La crise n’a pas la même saveur pour tout un chacun.




Rappelons-nous, le gouvernement RAFFARIN, ce monsieur lors de sa nomination comme premier ministre a augmenté le salaire des ministres de 70% et s’est auto augmenté, en tant que premier ministre son salaire de 110%.

Élection de Monsieur SARKOZY augmentation de son salaire de 6 500 € à 21 000 €.

Aujourd’hui les sénateurs s’auto augmentent, sous forme de prime, une somme de 3 500 €, un député touche pour un mandat de quatre ans une retraite de 1 500 € mensuel !

Parallèlement à cela la majorité du peuple de France survit avec des salaires de misère et ces mêmes qui s’auto augmentent nous demandent de cotiser pendant 41,5 ans afin d’avoir une retraite plein et entière. Qui représente pour la majorité de nos anciens environ 1 000 € mensuel de moyenne.

Cette crise a des relents de magouilles inimaginables, beaucoup pour les « gros ». Pour les banques 26 milliards d’euros que leur a offert le gouvernement pour de moins en moins d’aide aux petits, un avion de 280 millions d’euros pour le président et un maximum d’augmentations de carburants pour obliger les petits à utiliser les transports en commun afin d’engraisser les administrations locales, départementales, régionales.

Les élections présidentielles de 2012 ne régleront rien car imaginons que la gauche soit élue celle-ci nous demandera de serrer un peu plus la ceinture pour apurer le train de vie royale du gouvernement sortant, si la droite est élue cela sera la continuité et l’approfondissement de la misère pour le peuple de France. Les autres candidats n’en parlons pas ils n’ont apparemment aucune chance, quant au F N, les Rrom, les Juifs, les homosexuels, les communistes, les résistants, etc. ont largement subit entre 1939 et 1945 alors surtout pas.

Mais quitte à passer pour des utopistes le bien-être des petites gens que nous sommes ne pourra se régler que par la lutte, car qu’ils soient de gauche ou de droite ceux qui nous dirigent ou nous dirigeront n’ont aucune notion des problèmes dans lesquels se débattent les français.
Enregistrer un commentaire