jeudi 12 mai 2011

Génocide tzigane oublié


Allemagne: verdict imminent pour l'un des derniers procès des crimes nazis
Le verdict contre John Demjanjuk, accusé de participation à l'Holocauste comme garde de camp d'extermination, est prévu pour 10H30 GMT, a annoncé jeudi le président du tribunal de Munich (sud).

John Demjanjuk, revêtu de jeans bleus et d'un tee-shirt gris et portant ses éternelles casquette de base-ball et lunettes noires, est resté silencieux lorsque le juge lui a demandé s'il avait quoi que ce soit à dire avant le verdict, .
Le juge a également demandé tour à tour à tous les avocats s'ils avaient quelque chose à ajouter, ce que ces derniers ont décliné.
Après quelque 18 mois de procès, le tribunal devrait dire si cet apatride d'origine ukrainienne âgé de 91 ans est complice du meurtre de près de 27.900 Juifs au camp de Sobibor (Pologne), où il a été garde durant six mois en 1943, selon l'accusation.
Le procureur a réclamé six ans de prison sur les 15 qu'il encourt au maximum. L'accusé, qui a gardé le silence, nie les faits, et sa défense a réclamé l'acquittement de cette "victime de la justice allemande".
L'accusation ne disposait d'aucun témoin direct ou document compromettant, sinon une carte des SS établissant sa qualité de garde à Sobibor, récusée par la défense comme étant un faux de l'époque soviétique.
Pour la défense, rien ne prouve que Demjanjuk était à Sobibor et, s'il y était, soldat de l'Armée rouge prisonnier des nazis, il n'a agi que contraint et forcé.
Demjanjuk, qui avait été expulsé il y a deux ans des Etats-Unis où il vivait depuis les années 50, après une longue bataille juridique centrée sur sa santé qu'il présente comme chancelante, a assisté aux débats en brancard ou en chaise roulante.
Son procès sera l'un des derniers des crimes nazis, avec celui du Hongrois Sandor Kepiro, 97 ans, qui vient de débuter à Budapest.
Mais après l'Allemagne l'Espagne veut le juger pour avoir été garde dans un autre camp de concentration où sont morts des prisonniers espagnols.
http://news.fr.msn.com/m6-actualite/monde/article.aspx?cp-documentid=157443197



Ces procès sont bien mais tardifs. Des témoins de ces atrocités sont pratiquement tous morts et leurs bourreaux sont très âgés. Alors comment vont-ils pouvoir purger leur peine à comparer des horreux qu'ils ont fait.

Pour une justice équitable il serait souhaitable que tous les génocides de cette époque soient reconnus c'est pour cela que nous vous demandons de signer la pétition.
Enregistrer un commentaire