samedi 22 janvier 2011

Ni les insultes ou critiques déplacées ne nous empêcheront d’avancer




La bave du crapaud n'atteind pas la blanche colombe

Notre association NOTRE ROUTE existe depuis bientôt 20 ans. Jamais nous n’avons cherché d’être sur les journaux, télés ou autres. Si, une fois particulièrement lorsque le Député à l’origine de la proposition de loi pour la reconnaissance du génocide des gens du voyage lors de la seconde guerre mondiale avait convié les médias qui ont brillé par leur absence.

Dans tous les autres cas que nous avons traité, et pas des moindres, nous n’avons jamais convoqué les médias, quelques exemples.

Après les évènements de Roumanie nous avons caché une famille de cinq personnes, menacée de mort que nous avons aidé à être régularisée. Et quand nous disons aidée c’était à tous les niveaux : pécuniaires, aides alimentaires, chauffages etc.

D’autre part nous sommes intervenus dans de nombreux dossiers CAF et autres pour le rétablissement des droits.

Nous permettons, au fil des jours, aux administrations de mieux appréhender certains dossiers épineux en servant de médiateur.

Combien de familles qui souhaitaient se sédentariser ou qui vivaient dans des conditions extrêmes ont pu avoir un logement grâce à notre association.

Nous n’énumérerons pas toutes nos actions qui sont faites par nos soins et cela dans l’ombre.

Nous ne demandons rien à personne mais nous dérangeons, pourquoi ?

Peut-être parce que nous sommes actifs sans chercher les « unes » des journaux, même si cela nous serait souvent utile.

Alors oui pourquoi certaines personnes se plaisent à nous salir gratuitement. Peut-être tout simplement parce que nous disons des vérités et il est vrai qu’elles ne sont pas toujours bonnes à lire ou à entendre. Ou alors nous avons trop les yeux ouverts et nous mettons des garde-fous pour éviter des ennuis à notre communauté.

Il est à souligner que jamais nous n’avons fait de profit ou autres sur le dos de nos compatriotes Rrom et de surcroît nous fonctionnons sans subventions ou autres aides.
Enregistrer un commentaire