mardi 7 décembre 2010

Ou en est le mémorial de Berlin ?






Le 19 Décembre dernier a été posée la symbolique première pierre d’un monument dédié aux Rrom persécutés pendant la seconde guerre mondiale dans le parc central de la capitale allemande : Berlin, en face du Reichstag.

La conception du mémorial avait été confiée à un artiste israélien, le plasticien Dani KARAVAN. Pourquoi a-t-on choisi cet artiste qui au demeurant doit avoir beaucoup de talent et pourquoi pas un Rrom ? Il y a des sculpteurs de talent chez nous aussi (nous en connaissons) ou alors est-ce pour marquer une fois de plus que nous serions des êtres inférieurs.

Ce monument devrait être constitué d’une vasque d’eau sombre avec en son centre un triangle de granit d’où devrait s’échapper le son vibrant d’un violon et sur lequel devrait reposer une fleur sauvage renouvelée chaque jour. Il devrait également comporter un poème de notre ami Santino SPINELLI intitulé : AUSCHWITZ.

L’artiste Dani KARAVAN indique que l’eau noire évoquerait « le grand trou dans lequel disparurent les victimes », du triangle de granit s’échapperait le son d’un violon, instrument privilégié chez les Rrom.

AUSCHWITZ

Visage effondré
Yeux éteints
Lèvres froides
Silence
Un cœur déchiré
Sans souffle
Sans mot
Pas de larmes

Santino SPINELLI



Il reste bien entendu, que nous restons à l’affût afin que ce mémorial voie le jour et il bénéficie de tout notre soutien.

Mais la réalisation de ce mémorial ne règlera rien tant que la reconnaissance du Samudaripen, Porajmos n’aura pas vu le jour en France car l’Etat français est largement impliqué dans la déportation et la tentative d’extermination de toutes les populations Rrom.
Enregistrer un commentaire