lundi 1 novembre 2010

Hommage à tous ceux qui nous manquent






Mon père et mon oncle avec leur pipe, ensuite le grand-père de Joël plus tous ceux que nous aimions sur cette vidéo, bien sûr nous n'avons pu mettre tous ceux qui sont partis et que nous regrettons.

En ce début du mois de novembre nous nous rappelons les trois disparitions qui nous ont touché trois années de suite :

- le 03 novembre 2004 Francis DOMINATI, ami de plus de trente années
- le 20 novembre 2005 Tonio de Almeria cousin de Joël
- le 07 novembre 2006 Stefan Andrescuu

A noter que Tonio et Stefan formait le groupe AMARO DROM d'où le nom de notre association




A FRANCIS


Tu étais un ami
Et un jour tu es parti
Ce jour de 3 novembre
Tu as tiré ta révérence « mon frère »

Depuis c’est le grand vide
Depuis nous avons les yeux humides
Nous ne pourrons t’oublier
Dans notre mémoire tu seras à jamais

Pourquoi la vie est si injuste ?
Tu ne devais pas nous quitter si jeune
Tu étais avant tout un frère
Qui étais toujours à l’écoute .


Ami, camarade, frère ou tout autre
Nous ne pouvons trouver le mot juste
Pour te qualifier, t’honorer
Sache que tout le monde t’aimait.




Le groupe « AMARO DROM » a été créé en 1998 en Camargue lors d’une rencontre fortuite, mais significative entre Moraito de Almeria et Stefan Romanof

Alors a commencé leur singulière aventure musicale ; un dialogue entre guitare et violon, comprenant du Flamenco gitan andalou, de la musique romani/tsigane de l’Europe de l’Est, du jazz manouche, du classique et d’autres inspirations de l’univers rom.



Moraito de Almeria est issu d’une famille d’artistes gitans d’Andalousie.
Très jeune il a commencé sa vie artistique en accompagnant des grandes célébrités du Flamenco : Antonio MAIRENA, Tia Añica la Piriñica, Manuel Agujetas, etc.

Sa finesse, son amour pour la musique et son envie de liberté l’emmenèrent à découvrir des territoires nouveaux comme la poésie, le théâtre, des projets multiculturels et surtout d’autres styles de musique. Il est maintenant directeur artistique de la DROMA KUMPANIA.

Ce qui lui a permis de diriger beaucoup de stages de Flamenco un peu partout en Europe.

Sa voix très « flamenca », profonde et personnelle prend de plus en plus d'efficacité.

Stefan Romanof est né dans une famille d’origine ROM tout musiciens professionnels depuis des générations. Son père était un grand violoniste soliste et sa mère pianiste.


A 17 ans son entrée dans l’orchestre national en Roumanie lui a permis de voyager dans de nombreux pays du monde.

Il est fin connaisseur de tous les styles de musique Romani de l’Europe de l’Est, il peut jouer aussi bien du classique que du Flamenco et jazz manouche avec cette étonnante virtuosité qui lui est propre. Il joue d’autres instruments tel que le piano, l’accordéon, la flûte de pan et donne aussi des cours de solfège. Ceci étant un autre aspect de ses dons artistiques.

Tout jeune passion pour le violon s’est révélée et elle ne l’a plus jamais abandonné.
Enregistrer un commentaire