dimanche 7 novembre 2010

2008-2010 : les Rrom et l’Europe



Le 08 juillet 2008 nous adressions une lettre à Monsieur le Président de la République alors Président de l’Union Européenne, demandant son intervention, du fait de sa fonction, aux problèmes rencontrés par les Rrom en Italie à cette époque.

Par lettre du 15 septembre 2008, Monsieur le Président de l’Union Européenne nous répondait « qu’il ne pouvait s’immiscer dans les affaires internes d’un état membre ».

Alors deux questions se posent :
-1°) Est-ce que le fait d’être Président de l’Union Européenne est un titre purement honorifique, comme cela se pratique en Italie, en Israël, en Espagne, en Angleterre etc. ?
-2°) Et nous pencherions plus pour celle-là : est-ce que des discussions ou des accords ont eu ou avaient eu lieu dans la perspective de ce qui se passe en France, en Italie et en Europe actuellement sous le regard plus ou moins bienveillant de Madame Reding et Monsieur Baroso ?

Nous ne sommes dans les hautes sphères de ces rouages mais vous en conviendrez, avec notre petite intelligence, nous sommes obligés de juger sur pièces et ce n’est vraiment pas politiquement correct.

Nos populations stigmatisées de la sorte donnent ainsi libre cours à toutes les manifestations de racismes à notre égard et pourtant ce n’est pas faute d’intervenir au plus haut sommet de l’Etat mais apparemment sans résultat probant.

Il est certain que si nous étions unis en tant qu’associations notre force serait toute autre. Mais actuellement notre division nous dessert par contre elle aide fortement ceux d’en face. Ce qu’il y a de sûr c’est que nous l’association NOTRE ROUTE le paraître n’a aucune valeur c’est le travail qui prédomine. Depuis près de 20 ans nous l’avons démontré et nos appels à l’union plaident en notre faveur et ces appels sont toujours d’actualité.



Notre intervention avec réponse :











Enregistrer un commentaire