jeudi 14 octobre 2010

Les gitans à Arles sommés de libérer un terrain privé




Arles, comme bon nombre de communes n’est pas en règle avec la loi Besson. Un projet d’aire de stationnement a été lancé depuis deux à trois ans déjà mais la première proposition de l’emplacement a été refusée par les associations gitanes de la ville d’Arles.

Quand la commune a décidé d’un autre endroit, où il devrait démarrer dans peu de temps, c’est toute une population arlésienne qui s’est levée contre ce projet.

Il ne faut pas oublier que la commune d’Arles est au bord du Rhône, sujette à de nombreuses inondations et pour une aire d’accueil sécurisée les emplacements sont comptés.

Non, nous ne prenons pas par pour la municipalité que ce soit Arles ou une autre mais certaines associations qui interviennent sur ce genre de dossier devrait réfléchir à deux fois des conséquences.

Oui nous associations devont être vigilantes lorsque nous intervenons sur un dossier pour éviter ce qui se passe ce jour sur Arles.

Aujourd’hui des gitans d’Arles sur un terrain prêté par la SNCF dont sommés de le quitter et se retrouvent au tribunal de Tarascon.
Espérons qu’un terrain (sous toutes ses formes) d’entente et d’intelligence soit aujourd’hui trouvé et que ces familles puissent rester sur la commune d’Arles.

Cet après-midi lors de la conférence de presse qui se déroulera sur le site notre représentante d'Arles sera présente et nous informera

Nous faisons confiance à tous.


http://www.laprovence.com/article/region/sommes-de-lever-le-camp-les-gitans-cherchent-un-terrain-a-arles

Réponse de notre représentante à Arles à qui nous avions demandé d'être présente à la conférence de presse dont nous avons été informé ce matin et que nous pensions donc que c'était aujourd'hui :

la conférence de presse s'est tenue hier...
le Maire a été interwievé par la Marseillaise et la radio 3DFM
en fait le message que tu as reçu ce matin était pour hier ... du coup je n'y suis pas allée car je n'avais pas reçu l'information du rassemblement pour hier - mais à la lecture de celui-ci j'aurais peut être décidé d'être prudente car les rassembleurs sont très virulents dans leurs propos à l'égard de la municipalité... une fois de plus, ils se trompent d'adversaires... l'expulsion n'est pas commandée par la mairie mais par l'état - bref, ce n'est pas à vous que l'on va démontrer les agissements des uns et des autres
je vous tiens au courant de la suite des évènements
bonne journée
Enregistrer un commentaire