mardi 14 septembre 2010

A quand le respect et la paix pour les Rrom?



Certains médias font de la véritable information sur la vie des populations Rrom, d’autres ne font que de l’information ponctuelle, d’autres en font le moins possible. Mais pour tous ceux-là c’est du ressort de leur libre arbitre et de leur vision individuelle des choses, nous ne pouvons les blâmer, ce n’est en aucun cas notre rôle.

Mais force nous est de constater, pour beaucoup d’entre eux, leur égarement vieux de 65 ans. Si aujourd’hui ils reviennent un peu sur la situation quotidienne de nos populations et leurs vies, cela s’apparente peut-être un peu à la triste réalité dont nous sommes victimes mais il ne peut y avoir en aucun cas de mal pour un bien. Car ce que nous subissons aujourd’hui sera toujours un mal et si cela cesse, ce que nous souhaitons vivement le plus rapidement possible, nous ne considérerons jamais notre nouvelle situation comme un bien issu d’un mal. Ou alors il faudra faire admettre le contraire aux familles de ceux qui ont péri dans les camps ou plus près de nous ce qui s’est passé en Italie, Hongrie, etc. Et encore plus près de nous ce qui s’est passé en mai 2008 à Draguignan Joseph GUERDNER, cette année Luigi à Saint Aignan,, le jeune gitan de 14 ans poignardé à Béziers et celui qui a été battu à mort en prison et nous ne sommes pas informés de tout.

En leur mémoire allez dire aux familles que c’est un mal pour un bien, nous, nous nous y refusons.
Enregistrer un commentaire