mercredi 15 septembre 2010

Il n’y a pas que dans les camps dits illicites que l’on chasse les Rrom




Nous sommes responsables de l’association NOTRE ROUTE depuis plus de 17 ans et cela dérange.

Le 28 juillet dernier le gouvernement prenait des directives à l’encontre de la communauté Rrom, communauté à laquelle nous appartenons.

Non nous ne vivons pas dans un « camp illicite » mais les forces de l’ordre sont sur toute la communauté.

Notre président délégué circule très souvent pour aller régler des dossiers administratifs et utilise, bien sûr, un véhicule.

Comme de bien entendu nous sommes connus des administrations et des forces de police.
Cela fait trois semaines, à l’arrivée d’un rond-point se trouvait un contrôle routier, normal mais un seul véhicule est arrêté, celui de notre vice président. Il venait de se changer et avait oublié son portefeuille alors quand on lui demande son permis il ne l’avait pas, d’autre part l’officier de police lui demande les papiers du véhicule, pas de problème dans le véhicule il y a les photocopies de la carte grise et de l’assurance. La loi nous dit que nous avons cinq jours après un contrôle pour présenter à sa gendarmerie tous les papiers, non vous vous trompez, on lui a bloqué le véhicule.

Encore notre vice président, ce jour il a subi une chasse poursuite et pourquoi ? Censément pour manque de ceinture de sécurité prétexte erroné car ayant des problèmes cardiaques il ne peut porter la ceinture qu’au niveau du ventre. Lorsqu’ils l’ont arrêté ils se sont rendus compte qu’il portait la ceinture mais de suite un jeune gendarme s’est permis de le tutoyer avec menaces, alors qu’il a des cheveux blancs et que l’on voit bien qu’il n’a plus vingt ans ! Voyant qu’ils l’ont suivi sans aucune raison mais ne voulant pas en rester là ils ont contrôlé les photocopies des papiers du véhicule, pas de problème juste que c’est un véhicule que l’on nous a prêté et que le propriétaire a déménagé il y a environ un mois. Les officiers de gendarmerie demande qui est le prêteur (c’est mon fils) et où il habite et notre vice-président a donné sa nouvelle adresse sans rien cacher, ouf ils ont trouvé pour mettre une amende : défaut de changement d’adresse sur la Carte Grise = 90 € d’amendes.

Nous nous réservons le droit de porter ces affaires devant Monsieur le Procureur de la République
Enregistrer un commentaire