samedi 28 août 2010

Un texte découvert en surfant sur la toile



Sur la droite mon défunt père



Gadjo, je viens de loin,prête-moi quelques arbres, un bout d'chemin et l'eau.

Accepte que je reste, au moins passer l'hiver.

De maison, j'en veux pas, juste un p'tit bout de ciel sur ma tête et les miens.

C'est promis, dans trois mois, j'irai un peu plus loin.

D'ici là si Dieu veut, j'aurai fait des paniers et gagné des lovés.

Les enfants sauront lire, peut être pour de vrai.

Tu comprends gadjo, la vie que j'ai choisie.

Mes quatre beaux enfants et ma femme chérie te diront mon histoire

Un jour je t'apprendrai à chasser le "niglo" et mon violon le soir te feras voyager.

Accepte que je reste au moins passer l'hiver.


Ce texte est très beau et je remercie l'auteur que je ne connais pas mais qui a su faire passer ses émotions.
Enregistrer un commentaire