mercredi 28 juillet 2010

L'Elysée et les Rrom suite à la réunion du 28/07/2010


Les déclarations de Monsieur le Président de la République reprise par certains ministres, notamment Monsieur Brice HORTEFEUX et soutenu par bon nombre de parlementaires de la majorité est une véritable déclaration de guerre à forte connotation raciste et elle est inadmissible.
L’appellation Rrom est ainsi depuis 1971, date du 1er congrès fédérateur de l’OPRE ROMA tenu à Londres a été décidée afin d’éviter les amalgames que tente d’instaurer les amuseurs publics, et pendant ce temps où l’on ouvre la boîte de pandore et que de l’intérieur émerge des racistes de tous poils permet d’étouffer l’affaire Woerth/Bettencourt si affaire il y a. Le mauvais coup sur les retraites et là ils y sont, la prévision de révision des minimas sociaux, etc.
Contrairement à d’autres associations qui insistent sur le fait que notre jeunesse est excitée, nous les appelons au calme.

Mais ça y est les mots sont lancés, haro sur le baudet. Le gouvernement réuni ce jour, 28 JUILLET 2010, sur les communautés Rrom, alors que la majorité des municipalités en France de plus de 5 000 habitants sont hors la loi il va faire porter le chapeau aux Rrom, pire reconduites à la frontière alors que la législation européenne prévoit la libre circulation des biens et des personnes et que nous sommes reconnus ethnie européenne. Dix agents du fisc inspecteront les camps Rrom, pourquoi pas chez certaines familles hautement plus huppées mais cela sont protégées. Et cerise sur le gâteau des policiers français seront échangés contre des policiers roumains pendant un certain laps de temps. Il semble que nous soyons revenus à la période noir de notre histoire, pendant laquelle les juifs étaient pourchassés parce qu’ils étaient juifs, que les tziganes étaient internés parce qu’ils étaient tziganes.
Déjà en 1940 une loi empêchant les Rrom de circuler librement pendant tout le temps de la guerre avait été appliquée.

Est-ce que ces mesures feront avancer le développement des aires d’accueil ? Ce qui alors (aurait été un mal pour un bien) mais on s’aperçoit que c’est le volet répressif qui a été privilégié au volet dialogue, ce qui va augmenter le manque de confiance des Rrom envers les politiques. Il faut stopper les amalgames entre gens du voyage, Rrom et Roumains ou Bulgares. Il y a des Rrom (gitans) en Roumanie et en Bulgarie mais tous les Roumains et Bulgares ne sont pas Rrom.
Pour ce qui nous concerne nous ne préconiserons jamais la violence, l’affrontement mais le dialogue dans le calme ce qui n’est pas le cas de tout le monde.

Nous réitérons notre appel : Monsieur le Président de la République Française recevez les associations qui sont en prises directes avec les Rrom de toutes nationalités afin d’évaluer avec elles les possibilités d’éviter tout affrontement et de régler les problèmes dans le calme et la dignité.
Enregistrer un commentaire