mardi 6 juillet 2010

Commémoration des crimes racistes







Seule commémoration où notre communauté était conviée. Cela fait quelques années que nous faisons un dépôt de gerbes, un discours et que notre hymne GELEM GELEM retentit sur la Place Daviel à Marseille.

Nous nous faisions un devoir et un honneur d’être présents pour honorer nos déportés. Il y a cinq ans en arrière nous avons eu un petit souci. Nous n’avions pu être présents lors de la réunion préparatoire où il avait été décidé de réduire les discours et les seuls qui en avaient fait les frais étaient notre association. L’équité a été rétablie pour les années qui ont suivi.

Le 18 Mars 2010 nous avons assisté aux réunions préparatoires des cérémonies du premier semestre dans lequel se trouve la JOURNEE NATIONALE A LA MEMOIRE DES VICTIMES DES CRIMES RACISTES ET ANTISEMITES DE L’ETAT FRANÇAIS qui se déroulera le dimanche 18 JUILLET 2010 à 9 h 30 Place Daviel.

Hier au soir, lundi 5 juillet nous passons devant la Place Daviel et nous découvrons qu’il y a des travaux. Cela nous inquiète pour le 18 juillet et donc nous appelons le cabinet de Monsieur le Maire de Marseille.
Ils nous informent que la cérémonie est déplacée et sont étonnés que la Préfecture ne nous ait pas informés.

Omission volontaire ou involontaire ? Cela fait quelques temps que nous ressentons une tension lors de cette cérémonie : pas de discours, micro coupée, indignation lorsque le parrain de l’association, Monsieur Gérard FERRER interprète en direct notre hymne etc… La présence de la communauté gitane serait-elle mise en cause ?

N’étant pas informée officiellement du déplacement du lieu de la cérémonie nous ne voyons pas comment nous pourrions participer effectivement à cette manifestation commémorative.

Diffusion de cet article à : Monsieur le Préfet des Bouches du Rhône, Monsieur le Maire de Marseille, l’ONAC ainsi que la Présidence de la République.
Enregistrer un commentaire