lundi 31 mai 2010

Ochi Chorgna Philippe Léotard



Il ne se prenait pas au sérieux et c'est ce qui me plaisait en lui.
Enregistrer un commentaire