lundi 22 décembre 2008

PASSEZ DE BONNES FÊTES DE FIN D'ANNEE




A T O U T E S E T A T O U S

A l'année prochaine



mercredi 3 décembre 2008

4 décembre : Sainte BARBE


C'est la fête des pompiers. Mon fils Christophe est pompier et en tant que Président de l'Amicale de sa caserne il a organisé la fête pour ses collègues.


Comme je suis fière de lui. Enfant il avait toutes les difficultés à l'école. A 17 ans il s'est engagé au CSP de Gardanne où nous résidons. A 18 ans il partait faire son service militaire à USC7 de Brignoles, l'années de tous les feux. Il a dû partir en Corse et je ne sais quelle action il a fait mais il a eu la médaille du courage et du dévouement.


Il est également au SAMU Social de Marseille où il s'occupe des sans abris. Père de trois merveilleux enfants à 33 ans on peut dire qu'il a réussit sa vie.


Je vous joins son message inclus dans le calendrier des pompiers cliquez sur la photo pour lire


lundi 24 novembre 2008

Bon anniversaire


Le 11 juillet 2008 cela a fait 10 ans que tu nous a quitté.

Aujourd'hui c'est ton anniversaire, et peut-être que c'est ridicule mais je veux te souhaiter un bon anniversaire.

Oui pour moi ton enveloppe corporel n'est plus là mais tu es toujours avec moi.

Je sais que tu m'entends, que tu es à mes côtés dans les moments difficiles ou des instants importants.

Bien sûr tes blagues me manquent, tes jeux de mots, ton sourire, tes baisers et tes bras.

Il est vrai que le temps passe et que chacun d'entre nous doit un jour quitter cette terre c'est ce qui s'est passé ce 11 juillet 2008 pour toi ton corps s'en est allé.


Que dire de plus sur cette absence qui me pèse tous les jours mais un jour nous nous retrouverons.


PAPA JE TE SOUHAITE UN BON ANNIVERSAIRE, tu ne pourras pas manger tes gâteaux et boire ton champagne à moins que tu le fasses avec tous ceux qui t'ont rejoint.


Je t'envoie des millions de milliers de baisers JE T'AIME


mardi 11 novembre 2008

Quand des gitans (2) mettent mal à l'aise un non gitan

Nous avons connu cet homme aux Saintes-Maries-de-la-Mer par l'intermédiaire de Antonio Moraita de Almeria.
Aux Saintes il est super sympa, parlent à tous les gitans de toutes conditions, nous convient à sa table : enfin il semble bien avec NOUS LES GITANS;
De mon côté je restais correcte avec lui ainsi qu'auprès de son épouse mais comme je le dis "je ne le sentais pas".

Pourquoi ? je ne saurais le dire mais lorsque nous nous retrouvions aux Saintes, à la TABLE DE JEANNE où c'est notre point de rencontre avec NIGEL DIKISON (photographe), MARINELLA (impresario de Tonio Moraito), avec eux nous nous sentons en "famille". A l'arrivée de la dite personne (dont je n'arrive pas à me rappeler le nom -c'est comme cela lorsque je n'apprécie pas quelqu'un-) l'ambiance était cassée.

Ce matin mardi 11 novembre je représentais notre association à la commémoration de l'armistice de 1918 (voir http://www.notreroute.com) cet homme photographe était présent.

Quand il nous a vu, moi et mon compagnon (gitan également) au milieu des officiels il n'en croyait pas ses yeux. Ses yeux qui en ont dit sans que ses lèvre ne bougent "qu'est-ce qu'ils font là? je vais essayer de les éviter. etc.....)

Oui quand nous nous croisons aux Saintes il fait bonne figure pour approcher plus facilement la communauté, prendre des photos. Mais à Marseille le GITAN ne l'intéresse pas : il le gêne.

A la fin de la cérémonie il était inévitable que nous passions devant lui et nous l'avons saluer. Quand nous connaissons quelqu'un nous nous devons d'être polis.

"Je n'étais pas certain que c'était vous." a-t-il rétorqué

Eh oui les gitans se trouvent maintenant au milieu des officiels auprès de messieurs le Président de Région, Président du Conseil Général, Préfet etc......

Et pourquoi ne pas faire un "rêve" comme Martin Luther King : un jour un gitan dans les hautes sphères de l'Etat français ?

mercredi 5 novembre 2008

Le monde américain donne de la couleur

Barack OBAMA, américain métisse vient d'être élu président des USA.

Je suis ravie de ce résultat que cet homme noir franchisse la porte de la grande MAISON BLANCHE;

Le monde est peut-être en train de changer. Nous qui sommes basanés, sommes souvent rejetés.

L'Amérique sert souvent d'exemple pour un grand nombre de politiciens, il est à espérer que monsieur OBAMA leur permette de changer de regard sur nous les gitans.

Cette élection de Monsieur OBAMA, homme de couleur, est la preuve que quelle que soit la couleur de la peau toute personne peut et a des valeurs.





dimanche 2 novembre 2008

Article paru chez "Fille de l'eau"

"Dommages et intérêts pour des Rrom"

A contrario de Nerina, en espérant me tromper, je ne fais pas confiance à ce jugement rendu.

Effectivement je reste douteuse car en tant que Présidente de l'association NOTRE ROUTE je suis assez souvent confrontée aux tribunaux, juges, enfin à la justice pour la défense de notre communauté, et souvent (comme je l'ai précisé dans le commentaire) à la sortie les termes sont différents.

J'espère de tout coeur qu'en ce qui concerne les faits cités les résultats resteront inchangés.

Je ne peux pas citer certaines de nos interventions car les actions sont toujours en cours mais nous allons de déception en déception. D'ailleurs l'avocat avec qui nous travaillons nous a bien dit que la justice était "anti gitans".

Il y a quelques années de cela, un jeune gitan était SOUPÇONNÉ d'avoir dérobé un panier à provisions, aucune preuve, personne ne l'a vraiment reconnu mais j'entends encore le juge dire haut et fort "UN GITAN SANS CASIER JE N'EN AI JAMAIS EU, VOUS N'AVEZ PAS DE CASIER ET BIEN VOUS NE POURREZ PLUS LE DIRE : 6 MOIS FERME.

Alors vous comprendrez que je reste toujours sur mes gardes.

jeudi 30 octobre 2008

BON ANNIVERSAIRE A MA POUPEE





7 Ans aujourd'hui

Mille bisous pour toi

JENNIFER

Elle est notre rayon de soleil, toujours pétillante.

C'est un petit bijou qui a vu le jour il y a maintenant sept ans.

Elle est précieuse mais n'a pas choisi comme activité la danse mais le judo et la connaissant je pense qu'il faudra s'en méfier car elle sait se faufiler comme une anguille.

Tous mes baisers d'amour pour ma beauté

BON ANNIVERSAIRE JENNIFER.

Fête de la TOUSSAINT et des DEFUNTS


1er NOVEMBRE est la fête de la TOUSSAINT et comme son nom l'indique c'est la fête de tous les saints catholiques et non de nos disparus.

Donc ne considérez plus le 1er novembre comme une journée triste, bien au contraire c'est pour nous tous notre FETE.

2 NOVEMBRE fête des DEFUNTS. Ce jour là nous rendons hommage à tous nos chers disparus.

Mais ce n'est qu'une date sur le calendrier car en ce qui me concerne (et je pense que je ne suis pas la seule) le corps de mes défunts n'est plus là mais dans mon coeur ils ont leur place à jamais.

Partageons ce poème que j'ai trouvé sur internet pour les honorer encore plus :

Poème de Lil'Shin

La mort
La mort est l'évènement de la fin d'une vie.

La mort nous enlève notre famille, nos amis.

Tout ce qui vit meurt et tout ce qui meurt est vivant.

La mort se voit par l'arrêt de tout mouvement.

Aujourd'hui, la guerre est un moyen de mourir.

A présent, l'effet de ma mort ne touche personne.

Maintenant, on préfère plus mourir que souffrir.

Aujourd'hui, les larme coulent lorsque la mort sonne.

Chaque jour, chaque moment, chaque instant un coeur saigne.

Certains profitent de la vie et d'autres s'éteignent.

Peu de gens peuvent entendre ce coeur si silencieux.

La mort nous envoie quelques invitations.

La mort nous emmène dan un endroit ténébreux.

La mort est comme le vide, le vide d'émotion.

lundi 27 octobre 2008

Classement de Christophe au MARSEILLE-CASSIS



Christophe -16694- en plein effort : bravo mon chéri




Sur les 16 215 participants il termine 6218, par contre il pensait avoir fait 1 h 54 mais en réalité il a terminé au bout de 1h59. Lui il s'était donné au moins 2 h de course donc il a respecté le temps qu'il s'était imparti.

Il s'est déjà inscrit au marathon de Marseille qui se déroulera en Avril 2009.




dimanche 26 octobre 2008

30ème édition MARSEILLE CASSIS


Départ : 9 h 30 - Stade Vélodrome, boulevard Michelet Marseille
Distance : 20,308 kilomètres à effectuer dans un délai de 3 heures 00
Dénivelé : 327 mètres au passage du Col de la Gineste (10ème kilomètre)
Christophe, mon fils s'entraîne depuis plus d'une année pour participer à ce marathon où il était inscrit ce matin .
Dès le départ, Boulevard Michelet les coureurs ont droit à un un faux plat.

Ensuite il faut attaquer la Gineste, environ 5% de montée, une descente avant l'arrivée sur Cassis.

Pour cette trentième édition 16 215 engagé(e)s : professionnels, handicapés et les amateurs. Les participants ont autant la tête blonde que blanche.

Le soleil était au rendez-vous et il faisait même chaud vers les 10 h 00 du matin.

A l'arrivée au port de Cassis certains courageux sont allés faire un plongeon dans la grande bleue.


Le premier, un kenyan (professionnel) a mis 1 h 00.
Christophe lui a terminé après 1 h 54 minutes de course.


Pour son premier marathon je ne peux que le féliciter, en ce qui concerne les classements nous les aurons demain vu le grand nombre d'engagés.

dimanche 12 octobre 2008

GUERDNER Joseph, mère Micheline épouse Cathy

Aujourd'hui nous sommes allés rendre visite à la mère et à la veuve de Joseph GUERDNER qui nous a quitté en Mai, la veille du début du pèlerinage des Saintes Maries de la Mer.
Elles résident sur un terrain à Brignoles avec les trois enfants de Joseph et Micheline a encore deux garçons en pré adolescence et elle vit seule.
Ce n'est pas facile pour ces femmes . Le pilier était Joseph qui est parti sous les balles d'un gendarme exaspéré (dixit lors de la reconstitution).
La communauté a changé : dimanche, personne n'était auprès d'elles, elles étaient assises devant leur caravane.

Il n'est pas si loin le temps où quand un drame de ce genre se passait, que quelqu'un disparaissait les amis, la famille entouraient la famille : eh bien là personne. Oui Micheline reçoit des appels téléphonique et c'est tout. Cathy, sa veuve, parait être sur une autre planète, on a l'impression qu'elle n'y croit pas encore.

Le 23 octobre il y aura une reconstitution complémentaire et nous aurions souhaité faire une marche silencieuse. Mais nous nous posons la question : combien serons-nous ? Est-ce que notre appel sera entendu ?
A ce jour nous ne pouvons pas faire la démarche auprès de la Sous-Préfecture de Draguignan si nous ne sommes qu'une "poignée" auprès de la famille le 23 octobre prochain, car les non gitans constateraient une certaine faille dans notre communauté.
Pour plus d'informations sur cette affaire : http://www.notreroute.com/

mardi 7 octobre 2008

Le journal d'Anne FRANCK

Cette fresque est propriété de l'association NOTRE ROUTE et nous vous prions de ne pas la télécharger c'est une forme de respect pour le concepteur et ce qu'elle représente.

Je viens de revoir ce film . Cette histoire je la connais par coeur comme beaucoup d'entre nous. Mais encore une fois j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps, rien n'a changé.

Juifs, tziganes nous étions tous pourchassés. Le temps est passé mais la sensibilité est restée la même.

En plus en regardant à nouveau ce film je me dis que les temps n'ont pas vraiment changé, partout dans le monde il y a encore des Anne FRANCK.

Peut-on s'imaginer les horreurs qui se sont déroulés. Les juifs ont subi des horreurs mais notre communauté également. Nous n'avons pas eu de Anne FRANCK mais bon nombre des nôtres ont dessiné pendant leur détention, ont composé des musiques enfin ils ont laissé des traces.

Les Juifs ont la Shoa à quand pour nous le SAMUDARIPEN -reconnaissance de notre génocide- pour que nos anciens reposent enfin.

J'ai fait des années de recherches pour alimenter ce dossier qui est maintenant à l'Assemblée Nationale et au Sénat et ce soir toutes les images, écrits de notre travail remontent à la surface et je suis "vidée".

Est-ce que notre association verra LA RECONNAISSANCE DU GENOCIDE DES GENS DU VOYAGE lors de la seconde guerre mondiale ? Comme il est important pour tous nos morts que cette loi soit votée et d'autre part cela permettrait aux gadjos de nous voir comme des être comme tout le monde.

vendredi 3 octobre 2008

Le rejet du "GITAN" s'accentue

En Italie, le maire de Trévise dit publiquement qu'il faut éliminer les enfants gitans article sur http://www.notreroute.com/

D'autre part, notre vice président, ferrailleur de son état a reçu aujourd'hui une lettre de la DRIRE concernant son activité qu'il exerce sur le terrain appartenant à son père.

Genio qui ne trouvait pas de travail s'est donc installé comme récupérateur de ferrailles en toute légalité . Il s'est acheté un camion 19 T muni d'une grue. Il s'est également équipé d'une dépanneuse.

Sur simple appel téléphonique il récupérait toutes sortes de ferrailles, des épaves automobiles etc.... Tant bien que mal son travail lui permettait de faire vivre sa famille : lui et son épouse ainsi que ses six enfants (dont quatre sont mariés) avec quatre petits enfants.

Il pouvait même aider son père, qui a une très petite retraite.

Sa petite entreprise faisait vivre VINGT PERSONNES.

Mais aujourd'hui tout est fini, pourquoi? Il est vrai que sur le terrain familial (environ 1000 m²) ils n'ont fait aucun aménagement pour recevoir ferrailles ou épaves. Sur une partie éloigné il déposait ce qu'il avait récupérer, ensuite il triait les divers matériaux, démontait des voitures pour séparer le ferreux du non ferreur et ensuite il écrasait le tout avant d'aller au "broyeur" où il vendait ces différentes récupérations.

Courant été 2008 une loi tombait annonçant que pour retirer des épaves de voiture il fallait avoir un agrément ! A ce jour nous n'avons pas beaucoup d'explications sur le dit agrément mais interdiction à quiconque qui ne l'a pas de retirer la moindre épave. La seule chose que l'on nous a dit c'est qu'il fallait prendre un cabinet spécialisé et que cela coûtait au moins 10 000 € pour l'étude, sans certification d'obtenir cet agrément.

C'était une première approche pour une petite entreprise de difficulté de continuer .

Il y a quelques temps la DRIRE était venu sur son "site" pour voir comment il travaillait. Lors de sa venue ils ont constaté un certain stock. Oui Genio disait "je ne vends pas tout de suite car dès que nous avons de l'argent nous le dépensons, alors je préfère faire comme cela en cas de besoin inattendu".

La DRIRE lui a demandé de nettoyer son terrain car elle ne voulait pas de ce stock. Il a écouté, tout vendu et a nettoyé le terrain.

Une enveloppe aujourd'hui adressé à Genio (l'entrepreneur) et à son père (propriétaire du terrain) leur intimant de bien vouloir contacter une cabinet pour l'étude du sol et sous-sol et ce sous un délai de un mois. En cas de pollution -il est certain qu'ils vont en trouver- mise en demeure de dépolluer par une entreprise spécialisé et tout cela dans les six mois qui suivent.

Si Genio et son père ne font pas le nécessaire que va-t-il se passer? Eh bien c'est simple une amende d'environ 75 000 €, peine de prison.

Genio n'ayant pas les moyens de payer un cabinet spécialisé dans l'environnement ni faire en sorte que le terrain soit dépolluer va se voir dans l'obligation de "baisser le rideau".

Oui mais que va devenir toute sa famille? des RMIstes potentiels.

lundi 29 septembre 2008

Place José REYES

Maintenant elle existe à Arles et c'est très bien.

Tous ses enfants, petits-enfants étaient là sans compter les amis de toute part.

José REYES a l'honneur qu'il méritait car c'était "notre gitan poète".

Merci Catherine et Canut pour l'association "LE MONDE DE JOSE REYES" et de ce qui s'est passé samedi.

vendredi 26 septembre 2008

Des infos qui font rire, ce qui est rare et des infos qui ont du mal à être publiées






En parcourant notre journal local LA PROVENCE, édition Aix-en-Provence nous lisons une info insolite :


"Trois individus ont tenté de voler du cannabis dans le jardin d'un particulier dans la nuit de jeudi à vendredi, à Aix-en-Provence. Celui-ci est allé le signaler à la police... Les trois voleurs présumés et le cultivateur ont tous été interpellés par les policiers."


Ce n'est pas une histoire belge mais provençale.


Une info qui a du mal à être diffuser. Oui demain Samedi 27 septembre 2008 à 18 h 00, dans la Commune d'ARLES sera inaugurée la Place JOSE REYES.


Comme à leur habitude les médias sont frileux pour passer une information positive sur la communauté gitane.

Et pourtant quel grand homme était José REYES.


Enfin vers 17 h 11 ce jour, via internet, les médias se sont lancés un article est paru sur la toile annonçant l'évènement :

"Il était gitan et il a sillonné l'Europe, les Etats-Unis et l'Australie aux côtés de Manitas de Plata : José Reyes, voix remarquée et remarquable du "cante jondo" s'est éteint il y a bientôt trente ans mais reste dans la mémoire des Arlésiens.
Demain soir, la Ville lui dédie une place, au pied de l'ancienne église des Carmes, là précisément où il a vécu avec sa famille, dans leurs caravanes. Ses fils, alliés à leurs cousins Baliardo et à Chico, ont créé ensuite les fameux Gipsy Kings. Une place désormais, rend hommage et c'est une première, à l'un des plus célèbres de ses fils gitans
."

Petit article qui n'indique pas l'heure et sans trop rentrer dans les détails.

Il est vrai que José REYES était gitan, vivait en caravanes. Et malgré ses tournées internationales, lors de ses retours sur Arles reprenaient son travail de ferrailleur ou allait faire les vendanges aves ses enfants.

C'est un grand travail qui a été par CANUT François REYES avec sa compagne Catherine qu'il nous faut remercier. Ils ont créé une association qui s'intitule LE MONDE DE JOSE REYES .

N'hésitez pas d'aller sur le blog de Canut (il est dans mes liens) et vous aurez de plus amples renseignements.

jeudi 25 septembre 2008

Des attentes interminables

J'attends un appel téléphonique ou un courrier. Une réponse m'est utile pour avancer. Mais que l'attente est longue.

Les minutes me font penser à des heures et les heures à des jours.

J'angoisse du résultat mais que faire qu'attendre? Rien soyons patients (ce n'est pas ma première qualité).

Encore une chance que dans notre ciel de Provence le soleil brille et il me réchauffe le coeur.

Allez patience ....

lundi 22 septembre 2008

Dans quel monde vivons-nous?

Je parcours les actualités dès l'aurore et que de questions je me pose.

Lors d'un match entre adolescents à Avignon des enfants de 10 à 12 ans ont caillasse les spectateurs à deux reprises blessant une femme à l'oeil ?! Où sont et que font les parents?

Un enfant de 9 ans se tue en scooter des mers en heurtant le yacht que son père réparait. Très triste nouvelle mais qui a autorisé cet enfant à utilisé ce scooter ?

Un patron de bar a été assassiné ce matin à Marseille.

Les actualités sont maintenant : enlèvement, viol, meurtre, agression etc.

Oui dans quel monde vivons-nous?

- Est-ce une certaine misère qui fait naître toutes ces mauvaises nouvelles?

- Est-ce que les parents ne se sentent plus parents (que pour la CAF) et n'éduquent plus leurs enfants?

- Est-ce qu'il faut revoir les programmes qui sont proposés à la TV, retirer certains jeux?

Je me pose mille questions pour l'avenir de notre jeunesse qui est de plus en plus violente (violence gratuite).

Avez-vous la réponse ?

dimanche 21 septembre 2008

Le bon temps

Mon amie Pomponette (Autour du feu de camp) parle d'un "temps que les moins de ...." non pas 20 ans mais je dirais 40 n'ont pas connu.

Oui c'était le temps de l'insouciance, refaire le monde. Nous vivions de musique, de peinture et de poésie : nous étions HEUREUX.

A l'époque nous savions nous amuser de peu. Alors que télévision, internet etc... n'étaient pas là mais nous faisions des connaissances, des ami(e)s.

Des amours naissaient et ces idylles nous marquaient, alors que très souvent ce n'étaient que des flirts, car nous n'allions pas plus loin.

Je me souviens qu'à l'époque étaient sorties des voitures qui nous faisaient rêver car tout le monde n'en possédait pas. Nous nous déplacions en vélo (on y revient) ou alors on s'entassait dans les voitures des copains. Moi quand j'allais à Paris je prenais le train.

Quand je regarde les jeunes maintenant j'ai l'impression qu'ils s'ennuient. Je ne me rappelle pas que nous on est eu ce sentiment.

Oui il y a eu des avancées techniques mais sont-elles réellement très bonnes.

Quelle était merveilleuse notre BOHEME

mercredi 10 septembre 2008

Une petite "Gitanie" à Marseille

Des petites maisons sans rien de spécial, une terrasse et un petit espace permettant d'avoir le barbecue.
Chaque famille dispose de ce petit coin dans un quartier de Marseille. Environ une cinquantaine de familles gitanes y sont installés depuis 20 ans. Ils sont bien, chacun chez soi et tous ensembles.
Lorsque nous nous rendons dans une des familles on a l'impression de se retrouver sur les terrains où s'arrêtaient les caravanes.
Aujourd'hui il y avait l'anniversaire d'un des petits où nous étions invités. La paella a été faite au feu de bois et bon nombre de voisins se sont joints à cette petite fête : invité ou pas.

Au cours de l'après midi ce sont les uns et les autres qui passent pour boire un café, converser, prendre des nouvelles. D'autres qui avaient vu notre voiture sont venus nous saluer et ont partagé les gâteaux. Vers 15 h 00 quelques anciens sont partis jouaient à la belote à six.
Il y a plus de six mois l'épouse de Miguel, un des résidants de ce quartier est décédée. Alors tout le quartier a été en deuil et aujourd'hui qu'il est veuf, à nouveau tout le quartier l'entoure. Bien sûr il a ses enfants qui sont revenus vivre avec lui mais la journée il est "seul" alors les amis, voisins l'entourent.

Qu'il est bon de se retrouver comme cela tous ensembles comme auparavant. Les hommes d'un côté qui échangent et les femmes qui parlent enfants ou des autres problèmes de femmes.
Pour nous permettre de passer cette merveilleuse journée nous avons dû décaler des rendez-vous.
A nouveau un planning "explosé" mais prenons du bon temps quand on le peut.

Il est à souhaiter que les promoteurs ne viennent pas détruire cette "gitanie" improvisée dans ce quartier de Marseille où il fait si bon vivre.

lundi 8 septembre 2008

Le temps passe trop vite

Les journées sont longues et courtes à la fois. Il me faut tout planifier : la maison, les petits-enfants et l'association.

En ce qui concerne la maison pas de problème. Les petits-enfants, tel qu'aujourd'hui normalement je ne devais pas m'en occuper. A 9 h 00 un appel téléphonique, Christophe, mon fils me demande de les récupérer à 11 h 30 à l'école, les faire manger car il est de garde à la caserne (il est pompier); bon ce que j'avais prévu pour la maison est désiquilibré. Ce n'est pas grave on verra plus tard.
Joël dès ce matin 8 h 00 était parti avec un de nos adhérents qui veut monter son entreprise : il l'aide pour les papiers.
Vers 10 h 00 un appel d'une de nos adhérentes pour son fils qui est joueur à l'OM et qui a des problèmes. Oui il y a un gitan qui joue à l'OM. Bon préparons le repas car après il faut aller à l'école.
Je récupère MiKaël et Jennifer. On met le couvert et Joël arrive avec Manolo, avec qui il était depuis le matin, il faut que je sorte des documents stockés dans l'ordi. "Jennifer, s'il te plaît mets le couvert". Nous voilà à table, 12 h 25 alors que nous venions de nous asseoir le téléphone sonne mon fils me dit qu'il avait promis d'aller chercher Sarah au collège. Donc je laisse tout le monde à table et vais la chercher.
Comment je mange ? Je ne sais pas car je m'occupe des uns et des autres et ne prends pas le temps de me rasseoir.

Voilà qu'il faut raccompagner les enfants pour 13 h 30, ensuite vaisselle et je devrais faire ce que ce matin j'ai laissé de côté. Mais c'était sans compter les coups de sonnette .
Un de nos adhérents qui vient d'avoir 25 ans doit faire la demande de RMI (car il ne trouve pas de travail et ce n'est pas faute d'en chercher). Son rendez-vous à l'ASSEDIC est pour mercredi mais il croyait que c'était pour demain et venait déjà pour compléter son dossier (photocopie et voir s'il ne manquait rien), peu importe nous montons le dossier cela ira plus vite pour l'ASSEDIC. Il est encore là lorsqu'une nouvelle visite se trouve à la porte : un adhérent qui vient de recevoir ses prestations familiales et qui s'est rendu compte qu'il a perçu la moitié de son dû : pourquoi ? Alors demain matin dès qu'il aura déposé son fils à l'école il partira avec Joël à la CAF.

Entre temps j'ai reçu des mails pour l'association auxquels je dois répondre ou faire des dossiers. Donc ce que j'avais reporté du matin va encore attendre.

16 h 00 tout est fini pour l'association, plus personne n'est venue donc je me devrais de faire les "reports". NON , un appel de Christophe, mon fils, qui me demande d'aller voir son ordinateur avec lequel il a un petit souci. Pas de problème "maman arrive" (nous habitons côte à côte). Entre temps les enfants sont sortis de l'école. J'ai fini avec l'ordi et je vais retourner chez moi. Mikaël désire venir avec moi : OK , et Jennifer arrivera quelques temps plus tard.

De ce fait, de cette journée qui au départ ne comportait pas de rendez-vous important à l'extérieur ou au bureau, journée que j'avais conservé pour la maison tout a été bousculé.

Demain matin, si tout va bien je ferais ce que j'ai reporté aujourd'hui : on verra s'il n'y a pas d'imprévus !

mercredi 3 septembre 2008

Comme il me manque


Actuellement je n'ai pas le moral, j'ai des soucis, et il me manque.
Cela fait 10 ans que Papa nous a quitté et son absence se fait ressentir tous les jours qui passent. La blessure ne s'est pas refermée et le temps n'y fait rien.
Il était formidable, quelqu'un toujours à l'écoute (même quand il ne pouvait apporter aucune solution) mais seulement prendre le temps de converser, d'échanger.
Et puis il avait beaucoup d'humour et même dans les moments les plus durs il savait nous faire revenir le sourire sur nos lèvre.
Il a connu la déportation, l'hiver 54, les grandes grèves de 58 etc... mais il est toujours resté positif. Quand le week-end arrivait il nous disait "laissez tous les soucis dehors, tout est fermé, on verra lundi maintenant c'est le temps pour s'amuser".
Cette phrase m'a souvent aidée à passer les mauvais moments de ma vie et il faut, actuellement vu mes problèmes, que je l'applique car .....

lundi 1 septembre 2008

Demain l'école

Je réside dans un petit ensemble de 64 locataires répartis sur 8 bâtiments. Nous nous connaissons tous et avons une bonne entente. Les véhicules ne peuvent pas circuler entre les immeubles et une place au centre est réservé pour que les enfants puissent s'amuser et les parents disposent de bancs quand ils veulent les surveiller.
Le soir, à la fraîcheur tout l'été il y avaient des enfants qui jouaient assez tard le soir.
Les cigales accompagnaient les rires et cris des enfants mais depuis quelques jours les cigales se sont tues. Et ce soir quel calme ! dès 19 h 30 tous les enfants ont déserté la place et un silence incroyable est tombé.
Vers 20 h 30 les volets se sont fermés et beaucoup de ces bambins ont dû regagner leur lit : demain c'est la rentrée scolaire.
Demain ils vont retrouver copines et copains pour certains, les plus jeunes qui feront leur première rentrée vont verser quelques larmes (peut-être les parents également).
Cela me rend très nostalgique car nous nous dirigeons vers l'automne et l'hiver ce qui ne me réjouit pas.
Chacun le soir rentre vite chez lui, la nuit tombe tôt et le froid fait son apparition.

samedi 30 août 2008

Quelques photos été 2008





La fierté de mon balcon : mon olivier
Dépôt de gerbes lors de la commémoration des crimes racistes, Place Daviel Marseille


Mes trois Merveilles : Mikaël 9 ans, Sarah 12 ans et la petite dernière Jennifer 6 ans










vendredi 29 août 2008

Martin Luther King il y a 45 ans


Je rêve d'un jour;

Où toutes les vallées s'élèveront

Chaque colline et chaque montagne

S'abaissera

Où l'ordre remplacera le chaos,

Et la pureté des coeurs

Redressera les torts,

Où la gloire du Créateur

Sera révélée

Afin que tout ce qui vit

Puisse la voir.


Ceci est notre espoir

Avec la foi,

Nous serons capables

De tailler la montagne du désespoir

En diamant de l'espoir


Fort de cette foi,

Nous serons capables de changer

Dans notre nation

Le son de la discorde

En une merveilleuse

Symphonie de fraternité,


Fort de cette foi,

Nous serons capables de travailler ensemble

De prier ensemble,

De lutter ensemble,

D'aller en prison ensemble


Sachant qu'un jour

Viendra la liberté pour tous.


45 ans que résonnaient les paroles de Martin Luther King. Mais où en est-on aujourd'hui?

C'est la question que je me pose tous les jours en regardant les actualités qui nous servent le racisme, le rejet, les guerres de religion, etc...

45 ans ce discours, 65 ans la libération des camps nazis : depuis ces dates quel changement?

lundi 25 août 2008

25 août 2008 : on ne fait que de dire C'est LA RENTREE

Retour de vacances, on a repris ou on va reprendre le travail pour les actifs.
Nous nous sommes rendus compte effectivement que c'était la rentrée.
Dans le cadre de notre association nous nous occupons des dossiers CAF de nos adhérents.
Donc nous avons contrôlé les courriers, attestations de paiement de nos adhérents !
Combien vont avoir de mauvaises surprises lors des paiements les 4 ou 5 septembre.
Les dossiers ont été revus pendant les congés et pour un papier manquant, une déclaration mal faite ou mal comprise certains se sont vus amputés leurs allocations de 500 €.
Alors cet après-midi la personne responsable au sein de l'association d'aider nos adhérents s'est rendu à la Caisse d'Allocations Familiales pour régulariser au mieux les dossiers. Ensuite il a dû se rendre à la Sécurité Sociale pour valider les dossiers C.M.U.
Une vraie journée de reprise : début 08 h 00 jusqu'à la fermeture des bureaux administratifs.
Ensuite nous avons dû régulariser divers dossiers que nous traitons à l'association.
Les petits-enfants au milieu, les visites, les appels téléphoniques, préparation des repas etc... pour la maison il est 23 h 31 il reste des courriers à établir pour départ demain et la journée sera terminée .

dimanche 24 août 2008

TRES BELLE FÊTE

Le mariage d'hier était très réussi.

La mariée très belle, les dragées volaient de toutes parts et toute l'assemblée qui honorait ce nouveau couple.

Le bar était ouvert et sur les tables rien ne manquaient.

La musique accompagnait les danseurs et surtout les mariés dansant avec les uns et les autres.

Les mariés ont disparu un certain temps pour revenir vers 23 h 30, toilettes changées.

Ils étaient en harmonie, orange était la couleur choisie. La mariée portait une nouvelle couronne : un papillon, ils étaient très beau tous les deux.

Je ne peux pas vous offrir de photos car comme à mon habitude j'avais oublié mon appareil.

vendredi 22 août 2008

Mariage gitan VEILLONS (pensée des non gitans)

Nous habitons une petite ville de Provence de 19 000 habitants où la communauté gitane n'est pas vue d'un bon oeil.
La famille a loué une salle où peut entrer 500 personnes (encore une chance il fait beau car nous serons plus) et depuis hier ils chargent frigos, congélateurs etc....

Cette salle est à côté d'un jeu de boules et les joueurs sont les "patrons". Ces messieurs ne veulent pas être dérangé, donc depuis quelque temps les services de la mairie ne remette plus les clés d'une barrière qui permet d'accéder par le côté à la dite salle. Nous avons fait un courrier (au nom de la famille) pour l'obtention des dites clés pour ouvrir la dite barrière afin que le camion frigorifique (pour les gâteaux) et le camion rôtisserie puissent stationner lors de la fête. Les clés nous ont été confiées à nous responsable de l'association car elles ne sont plus confiées aux familles.
Ok les familles concernées font partie du bureau de l'association donc cela ne nous pose aucun problème.
Vers 15 h 00 nous recevons un appel du responsable de la sécurité qui nous dit que la barrière est grande ouverte et que des véhicules de notre communauté sont auprès de la salle.
Joël mon compagnon se rend sur les lieux. Pas de véhicules de chez nous mais d'une autre famille qui prépare un mariage dans une salle à l'arrière de la nôtre.
Il a donc rappelé le responsable de la sécurité et l'a invité à venir sur place.
Lors de la remise des clés recommandation de ne pas faire de double, sensément pas de remise de clés aux familles !? Ce responsable a constaté qu'un autre jeu de clé a été prêté (et il ne s'agit pas d'associations), que la barrière était grande ouverte et que toutes les voitures présentes n'appartenaient pas à la communauté gitane.
La police avait été diligentée, on nous indiquait que si l'on voyait encore les voitures on nous retirait les clés et les : camion rôtisserie et réfrigéré iraient se garer ailleurs.
Voilà un exemple flagrant de REJET. Ce sont les gitans, on ne veut pas les voir donc on va les "dénoncer" pour les voitures !
C'est bien .......

19 septembre 2008 : LA PAIX ENTRE EN GARE


Je viens de parcourir le blog de notre amie "autour de feu de camp" qui se pose des questions sur la paix (comme nous tous).


C'est surprenant car dans mon courrier j'ai reçu une invitation pour le 19 septembre pour la Journée Internationale de la Paix. Cette manifestation se déroulera à Marseille en Gare Saint-Charles.


Seront présents ce jour là :

- M. Pierre VILLARD, co-président national du Mouvement de la Paix,

- M. Michel VAUZELLE, président du Conseil Régional,

- M. Jean-Marc COPPOLA, vice-président du Conseil Régional,

- M. Albert JACQUARD, scientifique.


Lors de cette initiative, sera rendu à la fois hommage aux cheminots morts pour la France et marquons notre attachement à la Paix comme valeur universelle.


Pour tous renseignements complémentaires : http://www.21septembre.org/


Il ne faut pas oublier que le CE des cheminots a organisé cette journée le 19/09 mais que l'assemblée générale de l'ONU a décrétée la journée du 21 septembre comme Journée Internationale de la Paix.


En tant que Madame LABBE (fille d'ancien cheminot déporté) et responsable de l'association NOTRE ROUTE (qui se bat pour la reconnaissance du génocide des gens du voyage) je serais présente à cette journée.

mercredi 20 août 2008

21 août Saint Christophe


Demain c'est la fête de mon fils adoré et mon esprit vagabonde.

Oui cela fait 33 ans que je choisissais le prénom de mon rayon de soleil Christophe.

Saint Christophe est le patron des voyageurs. Une quinzaine d'années après nous décidions de créer notre association de défense des gens du voyage : Notre Route.

Souvent il est dit que ce que nous faisons ou disons à une relation, celle-ci est démontrée par le choix de son prénom.

D'autre part mon fils a choisi de secourir les autres : il est rentré comme pompier volontaire à l'âge de 17 ans et travaille au SAMU Social où là aussi il aide les autres.

Que de coïncidence concernant un prénom.

Je souhaite à mon CHRISTOPHE (ainsi qu'à tous les autres) une bonne fête.

mardi 19 août 2008

Elles sont bientôt finies

Les vacances sont bientôt terminées. On parle de la "rentrée".
Pour les enfants premier pas ou retour vers l'école : Cartables neufs, nouvelles chaussures et dans la tête les souvenirs de l'été 2008.
Pour les parents certains reprennent le travail dès maintenant et sont prêts à satisfaire les enfants pour la période scolaire 2008/2009. Les prix continuent à grimper et la prime de rentrée scolaire ne suffira pas (vers le 20/08 elle devrait être virée).
Sans compter pour les enfants qui font des activités péri scolaires : danse, foot, judo, etc....
Pour toutes ces activités il faut passer une visite médicale (très bien), équiper l'enfant, payer l'inscription au sport ou danse choisi. Mais pour occuper les enfants il n'existe aucune aide. Donc pour les familles avec un petit revenu on ne pourra se permettre cette dépense supplémentaire.
Après l'on s'étonne lorsque des enfants "traînent" dans la rue et font des bêtises. Les parents sont au travail et leurs enfants sont livrés à eux-mêmes.
Pourquoi ne pourrait-on pas penser, comme pour les colonies de vacances, à une participation de la Caisse d'allocations Familiales ?
Mais je rêve car où que nous nous rendions il faut payer : wc public, parking, certains sites, etc...
Nous sommes dans un monde avec le porte-monnaie à la main : tout s'achète.
Encore une chance qu'il reste l'amour, l'amitié . Attention certains achètent également l'amour.

lundi 18 août 2008

Ma "petite" passion




J'aime les fleurs, malheureusement je suis en appartement et ne dispose que d'un balcon.

Je fais donc avec le peu de place dont je dispose mais je suis contente de moi.

J'ai semé un Ipomée qui me donne régulièrement de belles fleurs, j'ai un olivier nain enfin il devrait être nain mais il pousse.


J'avais mis en terre, au moment des galettes des rois, la fève eh bien nous avons récolté quelques fèves : incroyable.


Et sur cette terrasse se trouve mon TRESOR, c'est mon chien qui se plaît dehors.

Quoi de plus agréable, lorsque l'on est en appartement que d'avoir ce petit plaisir de tous les jours : fleurs, chien, table où nous pouvons prendre le café au soleil (que j'adore).

Voilà mon petit bien être.
Et ma plus grand passion sont mes petits-enfants, mon fils et ma belle fille.




vendredi 15 août 2008

Notre Route


Depuis maintenant 15 ans nous avons créé une association qui s'appelle NOTRE ROUTE.

Cette association est très importante pour moi, j'y consacre beaucoup de temps.


Auparavant également mais comme je travaillais encore cela me rendait pas aussi disponible que maintenant.


Alors mes priorités sont : mes petits-enfants et l'association.


Tous les jours nos adhérents ont des problèmes de papiers ou autres. Nous sommes présents à tout instant.

En plus du quotidien nous gérons de gros dossiers : reconnaissance du génocide des gens du voyage lors de la seconde guerre mondiale et la mise en application de la loi Besson.


Nous devons tenir à jour le site de l'association où figurent les copies des courriers très importants.


Il est bien entendu que ma priorité est le site de l'association sachant que sur le blog présent je peux vous informer de titres importants à aller approfondir sur le site dont je vous indique le lien : http://www.notreroutre.com/


La bannière de notre site :

jeudi 14 août 2008

Une journée ordinaire



En tant que responsable d'association de défense de la communauté gitane je me lève très tôt.

A 08 h 00, comme si je travaillais encore je suis prête.

Je regarde l'agenda pour visionner les rendez-vous, voir le travail que nous devons faire en urgence.

Souvent je commence par différents appels téléphoniques.

Comme aujourd'hui j'ai contacté une commune près de chez nous où était arrivée environ 60 caravanes.

Comme d'habitude ces arrivées sont mal vues donc il faut discuter pour palier à tous problèmes du côté des gens du voyage et des autorités.